Droit

1005 mots 5 pages
« Nous sommes une nation où les intérêts supérieurs de l'Etat s'arrêtent aux frontières des intérêts inférieurs des particuliers. » Jean AMADOU . L’état est constitué par la réunion de trois éléments : un élément matériel sous la forme d’un territoire ; un élément personnel sous la forme d’une population et un élément formel sous la forme de l’autorité étatique . Mais on ne peut pas parler d’état sans savoir quelle est la signification réelle de la nation . La conception française tend a démontrer que la formation d’une nation est une alchimie qui repose avant tout sur le volontarisme ,c’est-à-dire sur la volonté d’une population de vivre ensemble . Depuis 2007 et l’arrivée au pouvoir de Nicolas Sarkozy ,l’état-nation est remit en cause , il a voulu lancer un grand débat sur ce qu'est “être Français aujourd'hui” . à travers le texte écrit par L’UNESCO nous allons essayer de démontrer pourquoi le terme état nation pose t il autant de problème ?
Pour répondre a ce problème , nous étudierons dans un premier temps les principes de l’état nation (I) et dans un deuxième temps nous verrons que la mise en œuvre de l’état nation suscite quelques ambigüités et difficultés (II)

I) les principes de l’état nation .

Pour se faire nous etudieron les éléments constitutif de l’état (A) et nous verrons le schéma classique de l’état nation (B)

A) les éléments constitutifs de l’état

Comme nous l’avons dit au paravent l’état est constitué d’éléments , en premier lieu nou allons parler du territoire . La création de frontières marque la création du territoire et permet de délimiter l’espace dans lequel s’exerce l’autorité de l’état .la maitrise du territoire permet d’assurer la cohésion et la protection de la population qui y réside . Ce dernier point est déterminant car il met en jeu l’intégrité du territoire et l’attachement au sol qui sont des ferments de la cohésion et de l’identité nationale et des éléments de mobilisation patriotique . le deuxième élément

en relation

  • Le droit au droit
    1577 mots | 7 pages
  • Le droit est-il un droit?
    950 mots | 4 pages
  • Le droit et le droit
    342 mots | 2 pages
  • Le droit
    2588 mots | 11 pages
  • Droit
    1464 mots | 6 pages
  • Droit
    5390 mots | 22 pages
  • Droit
    417 mots | 2 pages
  • Droit
    2593 mots | 11 pages
  • Droit
    1472 mots | 6 pages
  • Droit
    753 mots | 4 pages