Du sexe phénotypique au see généyique

1375 mots 6 pages
I/L'observation de la différenciation du sexe chez l'embryon
1°/ L'existence d'un stade phénotypique indifférencié
Au début du développement embryonnaire, aucune différence est visible entre les régions génitales des embryons mâles et celles des embryons femelles : c'est ce que l'on appelle le stade phénoytipique indifférencié. Les glandes génitales commenent à se former durant la 5 ème semaine du développement embryonnaire, mais elles apparaissent alors comme des masses indiffférenciées qui pourront ultérieurement évoluer soit vers un ovaire soit vers un testicule
2°/Une paire de ... Canaux
Parallèlement ç la mise en place des ébauches gonadiques se forment deux paires de canaux qui débouchent dans une même cavité appelée sinus uro-génital. Il s'agit :
-des canaux de Müller qui seront à l'origine des futures voies génitales féminines
-des canaiux de Wolf qui formeront les futures voies génitales masculines.

II/ Du sexe génétique au sexe gonadique
1°/Le déterminisme chromosomique du sexe
Le sexe génétique est déterminé chez tous les mammifères et chez l'homme au moment de la fécondation , c'est à dire lors de la fusion d'un spermatozoïde et d'un ovule.
Nous savons depuis le collège que, parmi les 46 chromosomes présents dans la cellule oeuf, deux déterminent le sexe ;
- deux grands chromosomes X pour la fille noté XX
- un grand chromosme X et un petit chromosome Y chez le garçon note XY
Nous savons aussi que l'ovule contient obligatoirement un chromosome X alors que le spermatozoïde contient, avec une égale probabilité soit un chromosome X soit un chromosome Y. Ainsi, lorsuqu'un spermatozoïde introduit un chromosome Y dans l'ovule, l'oeuf produit donnera un garçon, si c'est un chromosome X qui est apporté par le permatozoïde, l'oeuf donnera une fille.
2°/Des anomalies qui montrent l'importance de la formule chromosomique
On connait chez l'homme de nombreuses anomalies du caryotype portant sur les chromosomes sexuels. Certaines filles

en relation