dvfsdf

Pages: 5 (1136 mots) Publié le: 3 janvier 2015
Royaume des oiseaux

I - La présentation de la vie politique des oiseaux

A. Ils élisent un monarque faible

Un roi élu par les oiseaux, trois caractéristiques du roi : son caractère "doux", son physique "faible", sa caractéristique morale "pacifique" (adverbe d'insistance, gradation, rythme ternaire).
La pie représente le peuple (emploi du "nous").
B. Dont le pouvoir est sous contrôleUtilisation du passif, jeu des pronoms = le roi n'est pas maître de ses actions.
Il est sous contrôle : "il en est dépossédé", le peuple a le pouvoir de condamner le roi (lexique de l'insatisfaction).
C. Et qui rend justice lors d'une assemblée hebdomadaire

Son assemblée est appelée "ses états" : il garde et maintient la paix.
La justice est la même pour tous, le roi subit la justice,elle est réciproque et garantie le maintient de la paix.
Le roi n'est pas élu pour commander mais pour maintenir la paix. Bien que les oiseaux soient gouvernés par un roi, le royaume se présente comme une république démocratique fondée sur la justice et la paix.



II - A la fois proche et opposée à celle du voyageur

A. Par la description d'un monde fort éloigné

Texte fantastique :dépaysement spatial, mise en scène originale (une pie parle à un homme).
Monde des oiseaux (champ lexical des oiseaux, de leur anatomie), le voyageur se trouve d'ailleurs dans un arbre.
B. Où cependant les oiseaux ressemblent aux hommes

Similitudes et ambiguïté "les pieds et les ailes liés", personnification des oiseaux ("parle", "s'assoit").
"La mort triste" : chagrin = sentiment humain.Organisation du royaume avec le roi.
C. Le narrateur présente un autre ordre politique

Nombreuses oppositions : chez les hommes roi fort/roi faible chez les oiseaux, "grand, fort, cruel"/"faible, doux, pacifique", justice arbitraire/justice fondée sur la raison.
"notre politique est bien autre" : la pie énonce l'écart entre les deux mondes.
Négations, gradations, hyperboles, superlatifsmettant en valeur le monde de la pie et opposant violence et pacifisme.
Cyrano en utilisant la fantaisie et le dépaysement met deux mondes en regard. La place accordée au monde des oiseaux et la présentation méliorative et positive ne laissent aucun doute sur la portée critique du texte.



III - Vaut pour contestation

A. A travers un discours organisé

Connecteurs logiques nombreux ;thèse : le rôle du roi est de mettre son pouvoir au service du peuple. Le roi est choisi par les habitants, même justice pour tous, le roi est conciliateur et garant de la paix.
B. Cyrano soutient l'idée d'un "pouvoir de paix et justice"

Mépris sur la faculté intellectuelle de l'homme, il dénonce la faiblesse intellectuelle ("imagination"/"raison").
Dévalorisation de l'homme sur le fait derespecter la grandeur physique au lieu de la grandeur intellectuelle.
Valorisation du monde des oiseaux (ironie et mépris de la pie = le monde de la pie est bien meilleur).
C. ... Et fustige l'intolérance humaine

A travers ce monde des oiseaux, Cyrano fait un réquisitoire à l'égard du pouvoir des hommes.
Il critique : le pouvoir conquis par la force, le pouvoir autoritaire et arbitraire, leroi qui cherche la conquête par la guerre.


Conclusion :

Cyrano raconte une histoire banale à travers laquelle il conteste les conventions, les règles de son propre pays. Il compare un monde imaginaire avec celui du voyageur (qui est en fait lui-même). Il présente le monde de la pie comme idéal. C'est dans cette description que se situe l'utopie du texte.
Par l'apologue, Cyranoconstruit la contestation du monde réel. Cyrano critique alors le gouvernement de son époque et l'anthropocentrisme (=homme au centre du monde).










Nouveaux Mélanges
I. La structure du texte et les étapes de l'argumentation
      Le texte est morcelé en une succession de paragraphes numérotés et brefs, en plus de l'introduction et la conclusion. Dans l'introduction, on voit les...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !