Dzqdzq

Pages: 67 (16685 mots) Publié le: 6 mars 2013
EL OUALI

Kamel
ETAPE 1

RECHERCHE D'INFORMATION via internet

-Savoir définir l'expression (Les lumières)
-Donner l'époque de ce mouvement littéraire , la durée , être capable de le situer dans son contexte historique .
-Connaitre les principes fondamentaux de ce mouvement
-Donner les principaux auteurs liés à ce mouvement .

Définition de lumières
Etymologie : du latin lumen,lumière.Le mouvement des "Lumières" désigne, sous forme d'une métaphore, le courant intellectuel, philosophique ou littéraire du XVIIIe siècle qui prône l'usage de la "raison éclairée", fondée sur la connaissance rationnelle et l'idée de liberté. Il rejette l’autorité arbitraire, l’absolutisme monarchique ainsi que les oppressions religieuses ou morales. Il met en avant le progrès des arts et dessciences ainsi que la recherche du bonheur sur Terre. On appelle "siècle des Lumières" la période qui va de la mort de Louis XIV (1715) au début la Révolution française (1789). Relayé par les élites aristocratiques et bourgeoises, le mouvement des Lumières a produit un véritable bouleversement de la pensée et a ébranlé les certitudes anciennes. Son influence a été déterminante dans la Déclarationd'indépendance des États-Unis d'Amérique et dans la Révolution française.En France, la philosophie des "Lumières" est portée notamment par Voltaire (1694-1778), Denis Diderot (1713-1784), D’Alembert (1717-1783), Jean-Jacques Rousseau (1712-1778), D'Holbach (1723-1789), Helvétius (1715-1771) et Condorcet (1743-1794).

http://www.site-magister.com/philosophis.htm

Introduction:

LES LUMIERESQuand on parle des Lumières, il s'agit en fait de l'Intelligence et de la Raison. Tout au long du XVIIIème siècle, des personnes que l'on appelle les philosophes, pensent et écrivent que la société doit fonctionner autrement. Que la monarchie absolue n'est pas une bonne chose car elle ne tient pas compte des droits naturels. Ils proposent des solutions pour que la liberté et les droits desindividus soient mieux respectés.
Trois philosophes illustrent bien cette nouvelle manière de voir les choses, d'être éclairé:
Jean-Jacques Rousseau 1712 / 1778 | Dans son livre Du contrat social, il rappelle l'égalité naturelle de tous devant la loi. Donc il faut supprimer les privilèges, et tout le monde doit payer l'impôt. |
Charles de Secondat baron de Montesquieu 1689 / 1755 |C'est un noble. Dans son "De l'esprit des lois", il présente l'idée qu'il existe 3 pouvoirs et qu'il est dangereux de les confier tous les 3 à une seule et même personne. Les trois pouvoirs sont : le pouvoir législatif, c'est-à-dire écrire les lois. le pouvoir exécutif, c'est-à-dire gouverner. le pouvoir judiciaire, c'est-à-dire faire respecter la loi |
François Marie Arouetdit Voltaire 1694 / 1778 | Lui, il se bât pour que chacun ait le droit de penser et croire ce qu'il veut et de pouvoir l'exprimer sans risquer d'être mis en prison ou d'être tué. |
Ces trois philosophes ne sont que les plus connus, ils furent très nombreux. L'une de leur plus belle réussite fut l'Encyclopédie. Dedans, les philosophes des Lumières s'étaient donné pour but de réunir dans unseul livre l'ensemble des connaissances humaines. L'Encyclopédie fut le résultat d'un long et difficile combat contre tous ceux qui voyaient d'un mauvais œil les idées de liberté et de progrès social qu'elle contenait. En cela, elle est devenue le symbole du combat de la Raison contre l'obscurantisme et l'étroitesse d'esprit de ceux qui s'opposaient au développement des libertés fondamentales etnaturelles.

1 - L'esprit des Lumières |
Définition des Lumières. Les philosophes des Lumières veulent "éclairer" leurs concitoyens en luttant contre l’ignorance, notamment à travers le projet grandiose de l’Encyclopédie. Les Lumières veulent asseoir le règne de la raison, de la lumière naturelle qui accumule des connaissances. Le contexte historique. La philosophie de John Locke...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !