Economie droit bts vpt corrige devoir 1

1515 mots 7 pages
Économie-Droit appliqués au tourisme

Corrigé 1
3 53T1 CT PA 01 11

Première partie : travail méthodologique
A. Économie

(12 points)
(4 points)

1. Définir les différentes formes de concentration des entreprises. (1 point) La concentration est une modalité de croissance qui consiste à associer ou absorber d’autres entreprises. On distingue plusieurs formes de concentration : 1re forme : La concentration horizontale, qui regroupe des entreprises produisant le même type de produits. 2e forme : La concentration conglomérale, qui regroupe des entreprises sans lien économique apparent. 3e forme : La concentration verticale, qui regroupe des entreprises dont les activités sont complémentaires ou se situent dans le même processus de production. On parle d’intégration économique.

2. Quel intérêt présente le phénomène de concentration pour une entreprise ? (1 point)
Le phénomène de concentration présente l’intérêt d’assouvir pour les entreprises leur recherche de pouvoir et d’efficacité. Cette quête passe par la mise en place d’une politique active d’investissement et par la volonté de réaliser des économies d’échelle. L’objectif ultime étant de faire face à la concurrence des grands groupes étrangers et français, et de répondre à une nécessité tant commerciale que touristique.

3. Quels problèmes peuvent naître de ce processus ?

(2 points)

Des problèmes peuvent surgir non seulement pour les entreprises mais également pour l’économie en général.

53t1 C01 – 1/4

Pour les entreprises : - Choc de cultures d’entreprises différentes; - Perte d’identité pour l’entreprise rachetée ; - Méconnaissance du métier ; - Coût humain et financier de la restructuration. Pour l’économie en général : - Nouveaux chômeurs ; - Fermeture de sites, dislocation d'entreprises ; - Diminution de la concurrence donc possibilité de voir augmenter les prix.

B. Management des organisations

(8 points)

À l’aide de vos connaissances et des annexes 1, 2, 3 et 4, vous

en relation

  • manuel1
    33016 mots | 133 pages
  • Manuel1
    33016 mots | 133 pages