Economie

Pages: 15 (3694 mots) Publié le: 14 mars 2013
Le rôle de l’Etat a aussi été de légiférer sur les commissions de travail, sur la durée du travail en particulier. On est passé à 39h en 1982, 35h en 2002, il y a eu une cinquième semaine de congés payés qui a été mise en place.

Dans tous les domaines cités, le rôle de l’Etat a augmenté non seulement par son soutien aux revenus mais aussi dans la législation pour réglementer les conditions detravail…

En ce qui concerne la politique de dépenses publiques, jusqu’au milieu des 70s, la politique industrielle de l’Etat était plutôt une politique nationaliste. On voulait que les grandes entreprises françaises maitrisent leurs secteurs jugés très importants et stratégiques pour l’indépendance et la sécurité nationale. C’était une politique nationaliste : l’important était de s’assurer lamaitrise de secteurs stratégiques tels que le nucléaire avec la création du CEA (Commissariat à l’Energie Atomique), l’aéronautique, la sidérurgie. L’objectif était d’être indépendant dans ces secteurs là, c’est pour cela qu’ils ont bénéficié de l’aide de l’Etat pour des raisons beaucoup plus politiques qu’économique.

A partir de la crise de 1973, la politique étatique a plutôt été unepolitique des créneaux. Cela veut dire qu’il fallait se spécialiser dans les secteurs clés où la France avait un avantage marqué par rapport à la concurrence.





2) La situation actuelle



Aujourd’hui, le rôle de l’Etat est de stabiliser l’activité économique. C’est une politique de « stop à niveau » ( ?). En situation de surchauffe, on diminue les dépenses, on essaye de ralentir l’activité.C’est rarement le cas. Généralement, on est en une situation de déficit de croissance (crises 2008-2010) et l’Etat augmente alors ses dépenses publiques, c’est-à-dire son déficit public pour soutenir l’activité.

On voit que le rôle de l’Etat pour soutenir l’activité a énormément augmenté avec la crise de 1973 car les prélèvements obligatoires étaient de l’ordre d’une trentaine de pourcentsavant la crise et aujourd’hui, ils sont de l’ordre de 45%. En l’espace de 30 ans, les prélèvements obligatoires ont énormément augmentés. Ce sont tous les impôts, les cotisations sociales qui sont prélevés par l’Etat en pourcentages du PIB. Aujourd’hui, presque la moitié du PIB, de la richesse crée en France, passent par l’Etat. Elle est prélevée par l’Etat sous forme d’impôts et, es ensuiteredistribuée.

Avec l’arrivée du gouvernement socialiste, avec l’arrivée de Mitterrand au pouvoir en 1981, il y a eu en France une grande vague de nationalisation mais on s’est vite rendu compte qu’il fallait donner plus de poids au rôle de l’Etat. Dans la théorie keynésienne, plus il y a d’entreprises nationalisées, plus on peut facilement maitriser cette activité et agir sur la conjoncture del’activité économique. On s’est rendu compte que cette politique de tradition keynésienne était beaucoup moins efficace qu’avant. Dans les 80s, le gouvernement dirigé par Mitterrand a voulu relancer la consommation mais le problème se trouvait au niveau du pouvoir d’achat donné au français. Une grande partie de ce pouvoir d’achat s’est portée sur les importations et la relance a bénéficié aux partenaires(surtout à l’Allemagne) et n’a pas été aussi efficace pour relancer l’activité économique en France.

1er problème : l’ouverture des économies ne permet pas l’efficacité d’une politique de relance dans le cadre de l’UE par exemple. Si un seul Etat mène une politique de relance, elle n’aura pas l’effet souhaité. Il faudrait que tous les pays mènent une politique ensemble. Sans cela, le multiplicateurkeynésien et les politiques de relance au niveau national auront un effet limité.

De la même façon, les taux d’intérêts sont très sensibles aux situations budgétaires des Etat. Exemple des difficultés de la Grèce. Les pays ont du mal à maitriser complètement la politique de stabilisation de l’activité par l’intermédiaire du budget. Cela dépend aussi de ce qu’il se passe à l’étranger, les...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Économie
  • Economie
  • Economie
  • economie
  • Economie
  • Economie
  • economie
  • Economie

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !