Edebiyat

714 mots 3 pages
En Quoi Montaigne et Rabelais sont-ils véritables humanistes?

I) L’Humanisme
Le 16eme siècle où Montaigne et Rabelais ont tous les deux vécu était le temps où la renaissance adaptait pour la plus part en France. L’invention de l’imprimerie, prise de Constantinople par les turcs, les Grandes Découvertes comme le Nouveau Monde et les guerres de Religion qui était toujours existants jusqu’à l’Edit de Nantes de Henri IV à la fin de ce siècle avaient mis au jour la Renaissance en Europe puis les Guerres d’Italie comme la cause qui avait suscité la Renaissance en France. Les savants de Renaissance intéressaient à la nature d’humain, son corps et ses émotions, et le réalisme. Donc l’ensemble de tous ces facteurs fleurisse l’Humanisme.

Au début du siècle, un roi au pouvoir qui s’intéresse aux arts et aux lettres, François 1er, montre l’importance du français à la place du latin avec l’Ordonnance de Villers-Cotterêts: Il décide de discontinuer à l’utilisation du latin dans les documents officiels. Et puis il invite les plus grands savants de l’Europe dans son pays. Grâce à cela France devient un important lieu pour l’humanisme.

L’Humanisme est une pensée qui donne maximum d’importance à l’homme et à son « volonté de puissance », en réétudiant les œuvres de l’Antiquité en s’en inspirant, avec la passion de changer le monde. L’Humanisme met l’homme au centre de l’univers en explorant les secrets de son corps et de son intelligence. Et ceux qui sont influencé de l’humanisme ne trouvent jamais leur connaissance suffisante. L’Humanisme trouve tous comme des sujets d’étude même s’ils sont interdits par le Pape. A cause de cela dans l’histoire et même aujourd’hui, on les voit, les humanistes, comme des incroyants.

III) Montaigne et Rabelais

Montaigne étudie pendant sa vie scolaire le français, le latin, le grec, la philosophie, puis le droit. Toutes ses études créent son caractéristique humaniste et intellectuelle. D’abord il traduit les œuvres latins au français.

en relation

  • Influence du romantisme et de v.hugo dans la conception artiste/artistique de n. kemal
    4857 mots | 20 pages
  • Martin eden
    831 mots | 4 pages
  • Art est-il inutile
    1735 mots | 7 pages
  • Bilimin falcısı- jules verne
    2242 mots | 9 pages
  • L'avenir est dans les oeufs
    4543 mots | 19 pages
  • L'être et le néant beckett
    3826 mots | 16 pages
  • La jalousie
    4022 mots | 17 pages
  • Atesten günler manyak açıklama
    3565 mots | 15 pages
  • aslimyetis veda 2
    7360 mots | 30 pages
  • Le chêne et le roseau anouilh le chêne et le roseau anouilh le chêne et le roseau est, avant d’être une fable de jean anouilh, une fable de jean de la fontaine, fabuliste du xvii°s. cette fable se trouve en dernière
    40080 mots | 161 pages