Elements de finance comportementale

Pages: 13 (3248 mots) Publié le: 4 mars 2015
1

Introduction
Les années 60 ont été le témoin de l’avènement du concept d’efficience des marchés
financiers développé à la suite des travaux de FAMA et de MARKOVITZ. Aujourd’hui,
même si ce concept constitue le noyau dur de la finance moderne, il fait l’objet de nombreuses
critiques émanant des défenseurs de la Finance Comportementale qui ont relevé un certain
nombre d’anomalies visant àcontredire la théorie de l’efficience des marchés financiers
notamment pendant la crise des années 2000 et plus récemment celle des Subprimes. En effet,
les récentes études émanant de la Finance Comportementale montrent que les investisseurs
sont sujets à des biais cognitifs qui sont susceptibles de modifier à la fois leurs croyances mais
aussi leurs préférences. Ces travaux ont donc remis en causel’hypothèse de rationalité des
investisseurs et par la même occasion le corolaire de l’efficience informationnelle des
marchés financiers.
Dans cette présentation, nous commencerons par présenter le corollaire de l’efficience des
marchés financiers et son implication sur la structure des prix. Puis, dans la deuxième partie,
nous examinerons dans quelle mesure la Finance Comportementale remet enquestion
l’hypothèse de rationalité des investisseurs et enfin, nous ferons une revue des principaux
biais mis en exergue par la Finance Comportementale

I) Présentation du concept d’efficience des marchés financiers
FAMA (1965) fut le premier à donner une définition précise d’un marché financier efficient :
« Sur un marché efficient, la concurrence que se livre un grand nombre d’opérateurs avisés,
créeune situation dans laquelle, à chaque instant, les prix des différentes valeurs reflètent les
effets de l’information basée d’une part, sur des évènements qui se sont déjà produits et,
d’autre part, sur des évènements que le marché s’attend à voir dans le futur. En d’autres
termes le prix pratiqué est, à tout moment, une bonne estimation de la valeur intrinsèque du
titre ». La valeur intrinsèqued’un titre pouvant se définir comme le flux de revenus qu'il va
générer. Ainsi, si on prend l’exemple des actions, alors ces revenus prendront la forme de
dividendes versés par l’entreprise. La valeur fondamentale d’une action est donc égale à la
valeur actualisée des flux des dividendes distribués par l’entreprise. Par ailleurs, il faut
souligner que l’efficience informationnelle implique deshypothèses fortes. En effet, on

2

suppose que les individus sont en mesure d’utiliser l’information de manière optimale, en
formulant ce que l’on appelle des anticipations rationnelles (MUTH (1961)). Le corollaire de
l’efficience informationnelle des marchés financiers, dont la rationalité des agents est une
condition indispensable, affirme que le prix observé sur le marché reflète au mieux comptetenu de l’ensemble de l’information disponible, la valeur intrinsèque. De ce fait, « un marché
ne peut être considéré comme efficient que si les opérateurs sur ce marché ont des
anticipations et un comportement rationnels. Remettre en question la notion d’efficience
informationnelle revient donc à jeter un doute sur l’hypothèse d’agents rationnels capables
de prendre des décisions qui maximiserontleur utilité ». Mais la rationalité des agents n’est
pas la seule hypothèse nécessaire, on peut également citer :

- Absence de coûts de transaction

- Information commune et gratuite

- Atomicité des investisseurs

- Liquidité parfaite

En résumé, on suppose que les investisseurs sont censés connaître et avoir la capacité
cognitive de traiter toute l’information disponible de manière à étudiertoutes les possibilités
qui s’offrent à eux et prendre des décisions optimales qui leur permettent de maximiser leur
utilité.
Toutefois, bien que la théorie de l’efficience informationnelle est acquis un large crédit tant
dans le milieu académique que professionnel, et semble être vérifiée empiriquement sous les 3
formes mis en exergue par FAMA pour la tester, l’émergence des diverses crises,...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • finance comportementale
  • Finance comportementale
  • Finance comportementale
  • Finance comportementale
  • Finance comportementale
  • Finance comportementale
  • La finance comportementale ou la psychologie de l'investisseur
  • Expos sur la finance comportementale

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !