Eleve acteur

568 mots 3 pages
Rendre l’élève acteur

Un élève est acteur de son apprentissage quand il apprend en faisant (plutôt que seulement en recevant). Rendre l’élève acteur cela ne veut pas seulement dire rendre l’élève actif. On peut être actif sans rien apprendre. Pour apprendre, le sujet doit être stimulé dans sa « zone optimale de développement » et être confronté à des obstacles. En effet, rendre l’élève acteur c’est trouver des nouveaux défis où l’élève doit faire face .L’élève doit utiliser lui-même les outils c’est-à-dire qu’il produit son propre savoir.Pratiquer une pédagogie active, c’est donc proposer des situations qui confrontent chacun des objectifs-obstacles spécifiques.

Mais comment y parvenir ?

Tout d’abord, le professeur doit s’effacer pour laisser place à l’initiative, dans le but de prendre en charge des actions au sein de la classe. Ainsi l’élève apprend à s’identifier, à formuler et à construire un projet d’apprentissage. Le professeur est là en temps que personne qui lui propose des moyens pour mener à terme le projet de l’élève.

Ensuite, Il s’agit pour le professeur d’observer ses élèves pour déceler les centres intérêts mais aussi de répondre aux demandes de ceux-ci. Il faut donc amener un climat de confiance qui permet à l’apprenant d’exprimer ses doutes et d’affirmer ses atouts et ses « savoir-faire ».

Mais tous les élèves n’ont pas les mêmes capacités. Celles-ci sont personnelles et sont liées à leur histoire scolaire ou non. Le professeur doit donc prendre en compte cette diversité et adopter une attitude différente pour chaque élève. Ce qui veut dire permettre à TOUS de progresser. Ce qui consiste à adapter des activités diversifiées, voir différenciées, adaptées à chacun.

Pour faciliter l’investissement des élèves dans des situations d’apprentissage, il importe aussi de créer des situations qui ont un sens pour la mise en projet de l’élève. Pour aider l’apprentissage il est important de partir des

en relation

  • Rendre l eleve acteur de ses apprentissages
    2239 mots | 9 pages
  • Etude sur le secteur informel à Abidjan en 2008 1- Conclusion Conclusion et recommandations Agepe
    3740 mots | 15 pages
  • economie du travail
    4495 mots | 18 pages
  • Gouvernance de projet
    7513 mots | 31 pages
  • Analyste programmeur
    4726 mots | 19 pages
  • eco monnaie
    653 mots | 3 pages
  • Les bases de la communication
    2775 mots | 12 pages
  • Le prix et les décisions des agents économiques
    1184 mots | 5 pages
  • Reflexion stratégique sur zara
    5351 mots | 22 pages
  • L Exportation De Ve Hicule Vole Une Analyse De Re Seau
    3511 mots | 15 pages