en quoi 1984 relève-t-il de la dystopie ?

671 mots 3 pages
1984 DE GEORGE ORWELL

Sujet : En quoi le roman que vous avez-lu relève-t-il de la contre-utopie ?

Une contre-utopie, ou dystopie, est une description, au moyen d'une fiction, d'un univers déshumanisé et totalitaire, dans lequel les rapports sociaux sont dominés par la technologie et la science (Larousse). 1984 est l’une des œuvres qui représente le mieux la contre-utopie. Ecrit en 1948 par George Orwell, ce dernier nous décrit un régime totalitaire, dirigé par un Parti unique, l’Angsoc, qui surveille tous les faits et gestes de ses sujets jusqu’aux plus privés. Le chef de ce Parti unique s’appelle « Big Brother » . Nous allons donc étudier en quoi 1984 de George Orwell est une contre-utopie.

Tout d’abord, la méthode pour garder l'individu dans une droite ligne de conduite est l'omniprésence du gouvernement. Le symbole récurrent de cette surveillance se révèle être Big Brother. Ainsi, de large posters avec le visage de Big Brother aux cheveux et à la moustache noirs sont posés partout, avec écrit : "Big Brother vous regarde". Ce slogan porte deux sens : la protection, qui est le sens explicite, et la surveillance continuelle implicitement. Dans le domaine de la surveillance, les télécrans sont les outils les plus importants et les plus efficaces. Ce sont des écrans géants placés un peu partout, dans des endroits autant publics que privés, et transmettant des images de Big Brother, de la propagande du Parti, des nouvelles de la Guerre, de la musique, des discours politiques, mais aussi des yeux discrets sur les membres du Parti. Pour illustrer l’omniprésence de la propagande du Parti, Winston, le personnage principal dit : "Sur les pièces de monnaie, sur les timbres, sur les livres, sur les bannières, sur les affiches, sur les paquets de cigarettes, partout ! Toujours ces yeux qui vous observaient, cette voix qui vous enveloppait. Dans le sommeil ou la veille, au travail ou à table, au-dedans ou au-dehors, au bain ou au lit, pas d'évasion.

en relation

  • Phèdre acte i scène 3
    1300 mots | 6 pages
  • su00E9q argumentation 2015
    15574 mots | 63 pages
  • Philosophie, contre-utopie.
    51408 mots | 206 pages
  • L'utopie
    5848 mots | 24 pages
  • inch'allah
    4944 mots | 20 pages
  • L'utopie
    10662 mots | 43 pages
  • Explication polycopié
    10179 mots | 41 pages
  • Tagueul
    26592 mots | 107 pages
  • Le meilleur des mondes
    37387 mots | 150 pages
  • Texte de corpus
    20251 mots | 82 pages