En quoi le personnage principal meursault dans l'étranger correspond-t-il à la définition d’un antihéros ?

Pages: 5 (1097 mots) Publié le: 11 avril 2012
Contrairement à la notion traditionnelle de héros, un anti héros n’a absolument rien d’héroïque. En cela, il peut symboliser un homme ordinaire, quelconque, le « héros » de l’anonymat et de la médiocrité tel Meursault dans l’Etranger d’Albert Camus. En effet, dans cette œuvre Le personnage principal, qui est aussi le narrateur, Meursault, un modeste employé de bureau, est une sorte d’antihéros,au sens « héros sans qualités », un homme ordinaire sans quête bien définie. En quoi Meursault correspond-t-il à la définition d’un anti héros ?
Tout, d’abord, nous verrons que Meursault est un personnage banal, médiocre puis qu’il est étranger aux évènements qui lui arrivent.

En effet, le personnage principal est passif aux évènements de sa vie. C’est la description qu’en fait Camus qui lerend banal et médiocre, il ne dévoile que des détails insignifiants de sa vie : par exemple, en prison, il se souvient de détails sur ses meubles : « j’essayais de me souvenir de ma chambre, des meubles, des détails de ces meubles » partie 2 chapitre 2, «j’ai pris des œufs sans pain car je ne voulais pas aller en acheter » partie 1 chapitre 2. De plus, Camus ne donne pas son prénom, il l’appelle parson nom. Son portrait physique n’est pas décrit, le lecteur n’a donc aucun détails sur lui. Il ne mentionne rien sur sa vie passée : il ne dit rien sur les relations qu’il avait avec sa mère.
Meursault est dépourvu d’originalité. Il a ainsi une vie médiocre et banale. Il est seulement employé de bureau, il n’a pas de qualité particulière. Sa vie est répétitive, tous les jours il fait la mêmechose. Par exemple il va manger tous les jours chez Céleste. Quand il doit se rendre à Marengo à l’asile pour voir sa mère, ça l’embête beaucoup par rapport à son patron, il le prend pour une contrainte. Il ne lui arrive rien d’extraordinaire, l’élément perturbateur de sa vie, la rupture avec son quotidien, va être la mort de sa mère ce qui en soi est un évènement commun mais qui va bouleverser savie.
Le personnage est passif. Alors que d’habitude le héros court vers le pouvoir et la puissance, lui s’en désintéresse, Meursault incarne l’absurdité. Il subit les évènements : l’enterrement de sa mère, il fait ce qu’on lui dit, il ne prend aucune initiative et ne pose aucune question sur sa mère lors de ses derniers jours. Face à Raymond : les évènements s’enchaînent de manière hasardeuse,et vont le conduire à un meurtre sans qu’à aucun moment, il n’y ait eu de la colère ou de la haine à cette personne. Il pense beaucoup à lui, « plus tard je me suis retrouvé seul chez moi, n’ayant rien à faire, n’ayant pas sommeil » partie 1 chapitre 5. Dans le procès, le personnage fait preuve de passivité. Il n’a aucun intérêt de mentir pour se sauver, il accepte son destin, sa fatalité : ilfait face à sa mort sans perdre le moral. Il s’accommode facilement à son existence. Tout comme, il accepte sa vie de prisonnier, il s’habitue à sa condition de prisonnier : « J’étais habitué au calme de ma cellule » partie 2 chapitre 2. Il ne regrette pas son acte : « j’éprouvais un certain ennui à propos de mon acte, plutôt qu’un regret véritable » partie 2 chapitre 1. Il accepte les débats sanssavoir que c’est de lui qu’on parle et que sa vie est en jeu :
« je n’avais pas le trac » partie 2 chapitre 3, « Même sur un banc d’accusé, il est toujours intéressant d’entendre parler de soi » partie 2 chapitre 4 : Meursault est extérieur à ce qui se passe dans le procès.

Un héros est un personnage qui va prendre une part active aux évènements par rapport à sa vie. Meursault est un autrehéros car il est étranger aux évènements qui lui arrivent. Sa vie n’est que du hasard. Le personnage est insensible, au meurtre et à la mort de sa mère. En effet, il répond à la demande en mariage de Marie que ça lui est égal : « J’ai dit que ça m’était égal et que nous pourrions le faire si elle le voulait. » partie 1 chapitre 5. Lors de l’enterrement de sa mère, il a été calme, n’a pas versé de...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • : Le personnage principal d’un roman peut-il être un antihéros ?
  • Personnage principal d'un roman
  • Etrangeté et identité subjective: le personnage de meursault dans l'étranger de camus
  • • Le personnage principal d’un roman doit-il être un héros?
  • Faut s'indentifier au personnage principal d'un roman pour l'apprécier ?
  • Présentation d'un bien à l'étranger
  • Analysez la motivation d’un des personnages principaux de 'tartuffe'
  • Meursault, l'Étranger?

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !