Essais de Montaigne

461 mots 2 pages
Selon Montaigne, le monde n’est plus le même, soit parce que c’est lui qui n’est plus le même, soit parce que le monde a bougé. En se décalant dans l’espace, le point de vue change ainsi que la vérité (idée du doute) « sois que… je sois… »
Les vérités peuvent se contredire « je me contredis...» mais elles restent toutes vraies. Montaigne explique qu’il ne se contredira pas.
Montaigne propose de parler de lui-même, même si sa vie n’est pas très importante. Il explique qu’il n’y a pas besoin d’être quelqu’un de célèbre pour parler de sa vie = en chaque homme, il y’a de quoi fonder la philosophie pour réfléchir. (Projet personnel et subjectif : « je propose »)
L’homme évolue dans sa nature, et le monde le fait évoluer aussi.
Montaigne (humaniste) place l’homme au centre de l’univers, conception de refléter le monde.
Idée d’épicurisme : Montaigne ne sait pas ce qui va arriver.
Le but de Montaigne est de peindre l’homme, la nature humaine. L’objet de la curiosité de Montaigne, c’est l’homme, car il y a carence en la matière : l’humanité ne se pense pas suffisamment. C’est une invitation à fonder les sciences humaines. Montaigne décrit sa démarche exactement comme s’il parlait d’une démarche scientifique. Il vient d’en définir l’objet : l’homme, or toute science est définie par son projet. Il est donc le précurseur de ce qu’on appellera plus tard les sciences humaines (psychologie..).
S’il étudie la nature humaine, c’est dans le but d’en tirer des règles morales. La métaphore culinaire implique l’idée de nourrir le lecteur. Il s’agit pour Montaigne de se forger une philosophie morale. Le mot « Philosophe » est à prendre au sens étymologique du terme de sagesse. Présentation du siècle des humanistes : on s’intéresse aux Hommes (aux nouvelles civilisations d’Amérique comme aux anciennes redécouvertes avec les anciens manuscrits lors de la prise de Constantinople en 1453). C’est un siècle de guerre de religion (Schisme). Les auteurs humanistes (qui signifie

en relation

  • Les Essais de Montaigne
    8859 mots | 36 pages
  • Montaigne-essais
    719 mots | 3 pages
  • Montaigne - Essais
    985 mots | 4 pages
  • Les essais de montaigne
    1331 mots | 6 pages
  • Montaigne les essais
    619 mots | 3 pages
  • Les Essais de Montaigne
    891 mots | 4 pages
  • Les essais de montaigne
    2029 mots | 9 pages
  • Les essais de montaigne
    273 mots | 2 pages
  • Montaigne essais
    363 mots | 2 pages
  • Montaigne essais
    962 mots | 4 pages