Etude sur le fondement des inégalités chez rousseau

Pages: 7 (1654 mots) Publié le: 13 décembre 2012
Rousseau, en s’interrogeant ici sur le fondement des inégalités se voit dans la nécessité de se questionner sur la nature humaine. En effet pour décrire ce sur quoi repose les inégalités, il faut déjà décrire le caractère naturelle de chaque homme. Selon Hobbes, cet état de nature est un état de guerre, ou la violence est présente naturellement en nous. Rousseau va tenter d’expliquer le naturelde l’homme d’une manière presque anthropologique, plus que scientifique. Il va à travers ce texte s’interroger sur la différence entre l’Homme et l’animal pour décrire les caractères propres à l’espèce humaine. L’objet du texte est de montrer que l’Homme se différencie de l’animal de par une liberté et une perfectibilité qui lui sont propre. En définitive, en quoi l’Homme, par sa différence al’animal, est-il l’auteur de son propre devenir ?
Pour répondre à cette question je verrai dans un premier mouvement la liberté naturelle de l’Homme. Puis dans un second mouvement j’étudierai la perfectibilité humaine.
Rousseau commence par dire que « tout animal a des idées puisqu’il a des sens ». L’animal est donc relié au monde sensible, et c’est cette sensibilité qui va lui permettre dedévelopper des idées. Ce que Rousseau appelle les idées revoit plutôt ici à des intuitions sensibles. De plus il nous dit que : « il combine même ses idées jusqu’à un certain point », cela implique que Rousseau croit en une existence de l’entendement chez l’animal, il réaffirme cela juste après en nous disant que «  l’Homme ne diffère a cet égard de la bête que du plus au moins ». Il montre ainsi quefinalement la capacité à ordonner ses impressions ne diffère pas finalement dans la forme, car l’homme ou la bête sont capables d’utiliser leurs impressions, mais que la différence n’est en réalité que dans le nombre, ce pourquoi il utilise la notion du plus au moins. Il va même ensuite jusqu’as dire que « Quelques philosophes ont même avancé qu’il y a plus de différence de tel homme à tel homme que detel homme a telle bête ». L’auteur bien que très évasifs sur la nature de ces sources nous montre que la différence par exemple entre un enfant sauvage et un animal est finalement assez faible, car tous deux n’ont pas exploité grandement leurs impressions.

Après avoir montré que la différence entre l’Homme et la bête ne se trouve pas nécessairement dans l’entendement, l’auteur va par lasuite montrer que celle-ci est ailleurs : « ce n’est donc pas tant l’entendement qui fait parmi les animaux la distinction spécifique de l’homme que sa qualité d’agent libre. » On remarque l’ajout de la notion de liberté qui va permettre de trouver un caractère particulier à l’homme, celui-ci est considéré comme quelque peu autonome de la nature, a l’inverse de l’animal : « La nature commande a toutanimal, et la bête obéit ».L’homme lui a cette capacité d’autonomie qui ne le soumet pas à la nature, ni à son instinct. Cependant pour Rousseau, cette liberté ne s’exprime dans la totalité, les êtres humains ne sont pas capables de se surélevé par rapport aux lois de la nature, ils ne sont pas capable de créer leurs propres lois. Non la liberté est dans le choix : «  il se reconnait libred’acquiescer ou de résister ». Mais la notion ne liberté ne se limite pas dans le choix quant à sa vie, elle prend également son sens dans la conscience que l’on peut avoir de cette liberté. En effet lorsque l’on se reconnait en tant qu’être libre on en devient de suite autonome à propos de nos vouloirs : «  c’est surtout dans la conscience de cette liberté que se montre la spiritualité de l’amé. » Laspiritualité de l’amé que décrit rousseau montre le caractère subjectif qu’a l’amé de se mobiliser, de se manifester de par elle-même, sans que celle -ci soit le fruit d’une réaction physique. Il dit ensuite que : «  la physique explique en quelques manières le mécanisme des sens et la formation des idées ; mais que dans la puissance de vouloir ou plutôt de choisir, et dans le sentiment de...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Rousseau-discours sur les fondements des inégalités ente les hommes
  • Introcuction conclusion rousseau discours sur l origine et les fondements des inégalités parmi les hommes
  • Extrait du discours sur l origine et les fondement sur l inégalité parmi les hommes de Jean Jacques Rousseau
  • Rousseau, les inégalités
  • Texte de rousseau sur les inégalités naturelles
  • Commentaire discours inégalité rousseau
  • La liberté chez rousseau
  • État chez rousseau

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !