Exemple de dissertation

260 mots 2 pages
Le roman est un genre qui voit le jour au XVIème siècle et se détache du reste des genres littéraires car il s’agit d’un récit plus ou moins long, en prose, autrement dit d’une narration mettant en scène plusieurs personnages confrontés à une intrigue ; personnages dont la psychologie est exposée tout au long du roman. Lorsqu'un auteur écrit un livre, il accorde beaucoup d'importance à la création de ses personnages. Il leur donne une personnalité particulière qu'il veut faire saisir au lecteur afin de marquer ce dernier, puisque un des buts de l'écrivain est parvenir à toucher ses lecteurs. En lisant un roman, nous rentrons dans l’univers des personnages, mis en place par l’auteur pouvant être réel ou fictif. Nous nous mettons en quelques sortes dans leurs peaux en imaginant que l’on est confronté aux mêmes intrigues. On dit souvent que les personnages de romans sont un reflet, constituent un miroir de la race humaine, du moins de certains ‘’types’’ d’individus. Une question se pose : le personnage de roman donne-t-il au lecteur un accès privilégié à la connaissance du cœur humain? Nous pourrons affirmer dans un premier temps qu'un personnage de roman n'offre pas de possibilité à la connaissance du cœur humain. Cependant, d'autres éléments et d’autres exemples nous permettrons de montrer, dans un second temps qu'au contraire, les personnages romanesques facilitent au lecteur la connaissance et la compréhension de la réalité des sentiments et des émotions éprouvés par

en relation

  • Exemple de dissertation
    263 mots | 2 pages
  • Exemples pour les Dissertations
    606 mots | 3 pages
  • Exemple de dissertation
    931 mots | 4 pages
  • Exemple de dissertation
    1419 mots | 6 pages
  • Exemple de dissertation
    981 mots | 4 pages
  • Exemple de dissertation
    4142 mots | 17 pages
  • Exemple de dissertations
    7586 mots | 31 pages
  • exemple de dissertation
    631 mots | 3 pages
  • Exemple dissertation
    1451 mots | 6 pages
  • exemple de dissertation
    1310 mots | 6 pages