explication

Pages: 10 (2434 mots) Publié le: 12 février 2014
 EXPLICATION
( exemple de corrigé)


INTRODUCTION : Jean-Jacques ROUSSEAU (1712-1778), écrivain et philosophe de langue française, a recherché le bonheur du mieux qu’il a pu. Mais Les confessions, tout comme Les rêveries du promeneur solitaire, nous présentent un homme marqué par les faux-pas, lesregrets, la solitude, l’incompréhension des autres. Est-ce dans la solitude ou la compagnie d’autrui que le bonheur peut se vivre ? Peut-on distinguer le bonheur individuel du bonheur de la communauté politique ? Il semble en tous les cas que Rousseau ait été partagé entre le goût de l’isolement et la volonté d’une reconnaissance mondaine.
C’est aussi du bonheur dont il est question dans le texteque nous allons étudier, extrait d’un recueil qui rassemble des écrits inachevés portant sur la politique. Il pose principalement le problème suivant : Comment rendre l’homme, autant qu’il est possible, heureux ? Quelle est la condition indispensable au bonheur de l’être humain ? La position défendue ici par l’auteur est la suivante : le bonheur des hommes dépend de l’Etat auquel ilsappartiennent, étant entendu que cet Etat soit une République.
Cette thèse est démontrée ainsi : Rousseau commence par établir une distinction entre le bonheur d’un individu et celui d’une société, autant le premier est « tout intérieur » (donc secret) autant le second est visible (ligne 1 à ligne 10). Plutôt que de préciser ce qu’est le bonheur public, l’auteur poursuit en donnant la cause du malheur humain(l. 11 à l. 17). Ce détour lui permet de donner une solution pouvant remédier au malheur humain, et par là-même il donnera une définition du bonheur de l’homme : les hommes doivent appartenir entièrement à la République dans laquelle ils vivent (de la l. 18 jusqu’à la fin du texte). En disant que les hommes seront ainsi heureux, l’auteur n’en vient-il pas à renier ce qu’il avait dit au début dutexte ? Ne disait-il pas qu’il est impossible de juger du bonheur d’autrui ? L’analyse précise des termes utilisés par Rousseau devrait nous permettre de répondre à ces questions.

* * * *

Dans un premier temps, Rousseau nous présente le thème du texte : le bonheur. Il le fait sous forme de deux questions, qui mettent endoute non seulement l’existence du bonheur (« s’il existe ») mais aussi sa connaissance (« Qui le sait ? »). Ces précautions oratoires lui permettent d’éviter de donner une définition précise du bonheur (il nous dit surtout ce qu’il n’est pas), de plus il remarque que le bonheur d’un individu ne se laisse pas appréhender de la même façon que celui d’une société.
Tout ce qu’il est possible de dire dubonheur de l’homme, c’est que ce bonheur renvoie à un sentiment « permanent et tout intérieur », il n’est pas passager comme le sont des plaisirs ponctuels. On reconnaît ici une distinction chère à Platon, dont Rousseau connaît bien l’œuvre politique (notamment La République). En effet, Platon fait l’éloge d’une vie mesurée, sachant s’appuyer sur des connaissances stables (l’idée du Bien doitguider la vie du sage). Les âmes qui restent dépendantes des variations du monde sensible peuvent bien connaître des plaisirs ou des passions éphémères, mais non la plénitude et la constance de l’homme véritablement heureux. La durée et la constance sont donc des critères courants, durant l’antiquité grecque, pour qualifier le bonheur humain.
Par contre, le thème d’une « intériorité » secrète estplus propre à l’époque de Rousseau, une époque marquée par l’influence des religions chrétiennes. Si Dieu est le seul à pouvoir sonder les âmes, c’est donc que dans les sociétés humaines les masques et les tromperies sont monnaie courante. Ces thèmes parcourent toute la littérature du XVII et du XVIII °siècle. Rousseau en sait quelque chose, et c’est peut-être aussi son expérience personnelle qui...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Explication
  • explication
  • explication
  • explication
  • Une explication
  • Explication
  • Explication
  • Explication

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !