Expliquez comment, grâce au commerce, la ville de Venise s'est enrichie et a pu devenir une puissante cité-Etat entre les XIe et XIIe siècles.

Pages: 12 (2897 mots) Publié le: 31 janvier 2015
Grâce au commerce du sel, puis au dynamisme commercial vers la Méditerranée orientale, la ville a connu une forte croissance. De plus, suite à la victoire sur les Normands, l'empire Byzantin a accordé aux Vénitiens de nombreux privilèges commerciaux (plusieurs échelles maritimes, les boutiques du quartier de Pérama, plus de taxes sur les commerçants...) qui leur a permis d'obtenir certainesvilles côtières ainsi que d'avoir des liens commerciaux étroits avec d'autres.Venise, après avoir détourné une croisade et organisé le pillage de Constantinople, qui était alors reconnu comme plus grand port, devint elle-même le plus grand port.
Le fait que Venise soit entourée d'eau et qu'elle possède des lignes de navigation n'a fait qu’accroître sa possibilité d'échange commerciaux avec le restedes pays par la voie maritime. De multiples palais abritant de riches marchands se construisent. Venise est en plein essor.


a République de Venise est un État progressivement constitué au Moyen-Âge autour de la cité de Venise, et qui s’est développé par l’annexion de territoires divers et de comptoirs commerciaux le long des côtes de la Mer Adriatique, en Méditerranée orientale et en Italie dunord jusqu’à devenir une des principales puissances économiques européennes. Venise joua un rôle prépondérant dans les échanges économiques entre l’Occident et l’Orient méditerranéen, qu’il fût byzantin ou musulman, ainsi qu’un rôle politique essentiel. À partir du XVI e siècle, la République de Venise connut une phase de déclin politique et de régression territoriale quelque peu occultée par uneextraordinaire floraison artistique, avant de disparaître en 1797 sous les coups du général français Napoléon Bonaparte. Venise et ce qui restait de son domaine territorial passa sous la souveraineté de l’Autriche, avant son rattachement à l’Italie unifiée en 1866.

La création

Venise dépendait depuis sa naissance au VIe siècle de l’Empire byzantin mais la faiblesse de l’exarchat de Ravenneface aux Lombards favorisa l’émergence d’un pouvoir local incarné par le premier duc ou « doge », Paolucio Anafesto (697-717), personnage aux confins de la légende et de l’histoire. Les premiers doges, résidèrent à Heraclea (aujourd’hui Cittanova), comme l’avait fait le représentant du pouvoir byzantin ou magister militum. Le second doge de la tradition - Marcello Tegalliano (717-726) - auraitd’ailleurs été lui-même magister militum lorsque Paolo Lucio traita avec le souverain lombard Liutprand. Le troisième doge - et premier historique - fut l’hypatus Orso Ipato (726 à 737), hypatus signifiant à peu près « consul » en grec. Il tenta de secouer la tutelle byzantine lors de la crise iconoclaste et finit assassiné. Le pouvoir fut exercé pendant cinq ans par des magistri militum avant d’êtrerepris par le fils d’Orso, Teodato. Celui-ci transféra son siège à Malamocco.

Au IXe siècle, Venise s’émancipa de l’Empire byzantin.

L’expansion médiévale

L’essor de Venise s’appuya d’abord sur ses relations commerciales avec Constantinople. En 1082, les Vénitiens reçurent d’importants privilèges commerciaux, en récompense de l’aide navale qu’ils apportèrent à l’Empire byzantin contre lesNormands. L’expansion prit d’abord pour cadre la mer Adriatique. Au Xe siècle, les Vénitiens s’assurèrent le contrôle de la côte dalmate. Ils éliminèrent notamment les pirates croates qui nuisaient à leur commerce.

Comme les trois autres grands ports d’Italie, Gênes, Pise et Amalfi, Venise était une ville-État qui établit son pouvoir par la proximité maritime, en italien Repubblica Marinara.Elle distança ses concurrentes en plusieurs étapes, la première étant la quatrième Croisade. En 1202-1204, les Croisés l’aidèrent à conquérir plusieurs étapes sur la route de l’Orient (Zara, les îles ioniennes) puis se lancèrent à l’assaut de Constantinople bien que ce n’était pas à l’origine le but de l’expédition. Le dépeçage de l’Empire byzantin fonda la grandeur de Venise. Elle reçut...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Venise au xie siècle
  • Venise et l’orient au xiie siècle
  • La notion de réforme de l'eglise aux xie
  • Début Composition histoire (sans la ccl) "l'affirmation de l'Eglise catholique en Occident chrétien du XIe a XIIe siècle
  • Goa, ville portugaise (xvie-xiie siècle)
  • Vivre en chrétien entre le XIe et le XIIIe siècles
  • Le renouveau de l'Eglise entre le XIe et le XIIIe siecle
  • A-t-on un exemple d'un pays qui s'est développé grâce à l'aide au développement ?

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !