Exposé senat

859 mots 4 pages
Le Sénat romain est l’une des plus permanentes institutions politiques de la Rome antique, étant probablement fondé avant que le premier roi de Rome accède au trône (traditionnellement daté de 753 av. J.-C.). Il survit à la chute de la Monarchie romaine en 509 av. J.-C., puis à celle de la République romaine en 27 av. J.-C., et enfin à celle de l’Empire romain en 476.
Au début de la République romaine, le Sénat est politiquement faible, alors que les magistrats de l’exécutif cumulent tous les pouvoirs. il faudra plusieurs générations avant que le Sénat soit capable d’affirmer son pouvoir sur les magistrats. Au milieu de la République, le Sénat atteint l’apogée de son pouvoir républicain. La fin de la République voit le déclin du pouvoir du Sénat, qui commence suite aux réformes des tribunats des Gracques: defenition (a chercher ) :p
Après que la transition de la République à l’Empire est complète, on peut se demander si le Sénat détient plus de pouvoir qu’il n’en a jamais eu auparavant. Cependant, à la différence du Sénat de la République, il n’est pas politiquement indépendant. L’empereur domine le Sénat, et l'assemblée perd son prestige et finalement une grande partie de son pouvoir.
Suite aux réformes constitutionnelles de l’empereur Dioclétien, le Sénat perd tout pouvoir politique et n’a jamais retrouvé la puissance qu’il a détenue auparavant. Quand le siège du gouvernement est transféré hors de Rome, le Sénat est réduit à un corps municipal(il a perdu beaucoup de pouvoir) . Cette image est renforcée quand l’empereur Constantin crée une assemblée similaire (le Sénat byzantin) à Constantinople. Après la chute de l’Empire romain d'Occident en 476, le Sénat fonctionne principalement sous les règles barbares jusqu’à ce qu’il soit finalement abandonné.

Les institutions du sénat évoluèrent au fil des siècles, mais certains grands principes furent inchangés : les sénateur devaient tous être d’anciens magistrats, et devaient disposer du cens minimum pour être

en relation

  • Le sénat a t-il une raison d'être ?
    1240 mots | 5 pages
  • Question sur l tat f d ral
    4097 mots | 17 pages
  • Le sénat
    2188 mots | 9 pages
  • Le pouvoir législatif
    1719 mots | 7 pages
  • Commentaire: article 24 de la constitution du 4 octobre 1958
    3290 mots | 14 pages
  • Le sénat romain sous la république romaine
    3386 mots | 14 pages
  • Le Sénat Romain
    763 mots | 4 pages
  • Abolition de la peine de mort
    311 mots | 2 pages
  • Le rôle du parlement ECJS 1ere s
    887 mots | 4 pages
  • Les institutions
    1170 mots | 5 pages