Extrait de « information-communication / fiches de synthèse »,

3343 mots 14 pages
Extrait de « Information-Communication / Fiches de synthèse »,
Denis BENOIT, Les Editions d’Organisation, 1995, pp. 67-76
Fiche 5 Critique de la communication
1. Pourquoi critiquer "la" communication ?
Dans nos sociétés, un engouement massif pour la communication est aujourd'hui manifeste.
Mais, plus qu'un simple enthousiasme éphémère, la communication serait devenue à la fois :
-une mode, c'est-à-dire une manière "passagère" de se comporter qui est actuellement parfaitement patente et extrêmement prégnante : quelque soit le domaine de la vie sociale, «on ne peut éluder la notion de communication»
-une idéologie, c'est-à-dire un système d'idées, de doctrines propres à notre époque et à notre société : des pratiques les plus quotidiennes à la recherche scientifique «il est "bon", "utile" et "nécessaire" de communiquer»
-une utopie, c'est-à-dire un ensemble de croyances selon lesquelles il serait possible -grâce à l'instauration d'une "société de communication"- d'établir un mode de vie où, «les sources du mal et du conflit» étant écartées, l'harmonie entre les êtres vivants pourrait être effective : «la communication "sauvera" les hommes et le monde»
-un ordre, c'est-à-dire un certain mode d'organisation considéré comme indispensable au bon fonctionnement de la société, une "injonction permanente" en vertu de laquelle il faudrait sans cesse communiquer pour répondre à toutes les questions qui se posent, résoudre tous les problèmes, apaiser tous les conflits qui surgissent : «il faut communiquer»
• Une critique, étayée par les nombreux travaux contemporains sur l'histoire, les techniques et les philosophies de la communication, n'a donc pas tardé à se développer autour de ce «concept chewing-gum» souvent renvoyé au genre «fourre-tout», et autour du «mot d'ordre social», accusé de «vacuité, d'ambiguïté, voire de perversion».
L'objet d'une telle critique s'articule sur le questionnement suivant:
- La notion de communication renvoie-t-elle à un quelconque

en relation

  • Revolution industrielle
    1093 mots | 5 pages
  • Grille bts tc
    9748 mots | 39 pages
  • A corps et à cris
    3315 mots | 14 pages
  • Synthése internet
    1108 mots | 5 pages
  • FICHE APS
    1396 mots | 6 pages
  • Callit
    5822 mots | 24 pages
  • P
    9207 mots | 37 pages
  • Travail E Crit
    3560 mots | 15 pages
  • Ppe methodologie
    1409 mots | 6 pages
  • rapport epp
    5160 mots | 21 pages