Faut-il vivre d'abord et philosopher ensuite ?

661 mots 3 pages
Que pensez vous de l'affirmation : « primum vivere deinde philosophari »
Il faut vivre d'abord et philosophé ensuite.

C'est une thématique qui existe depuis l'antiquité : faut-il philosopher avant la vie, dans sa jeunesse, la réflexion philosophique préparant à la vie future ou après la vie, "à la retraite", pour devenir un vieux sage et donner un sens à ce que l'on a vécu ? Philosopher, c'est rechercher la sagesse dans cette problématique, plus largement, philosopher, c'est pratiquer la philosophie, c'est à dire réfléchir, exercer sa raison dans une quête de sens et/ou de vérité. L'affirmation parle de vivre, mais vivre peut être les besoins quotidiens ou avoir de l’expérience. Ici, les besoins quotidiens ne convient pas, il ne s'agit pas de la vie au sens biologique, mais au sens existentiel : "avoir de l'expérience". Mais le sens ici est plus large, vivre, c'est parcourir la vie et éprouver les expériences qui vont avec. C'est un sujet sur, où placer le "moment philosophique" dans une vie d'homme. Enfin il y a une opposition entre d'abord et ensuite, le sujet se demande clairement s'il ne faut (pour que l'exercice soit fructueux) pratiquer la philosophie que lorsqu'on est un homme mûr. Le sujet pose le problème suivant : est-ce que c'est nécessaire d'avoir d'abord vécu, de ne plus être jeune, d'avoir l'expérience de la vie, pour philosopher valablement. On pourrait reformuler l'affirmation par cette problématique : avoir une expérience de vie est-il ou non ce qui est nécessaire pour philosopher ? Se pose alors la question de la place du philosophe au sein de la communauté des hommes, de sa place au sein de la Cité. Nous entendrons cette fois la question du « pourquoi ? » au sens de « pour quelle fin ? ». Ou encore, pour le dire de façon plus abrupte mais peut-être aussi plus claire, nous nous demanderons quelle peut être l'utilité des philosophes au sein d'une communauté humaine qui, nous le voyons tous les jours, a à résoudre des problèmes que nous disons

en relation

  • Faut-il vivre d'abord et philosopher ensuite ?
    1388 mots | 6 pages
  • Philosophie
    2649 mots | 11 pages
  • Commentaire littéraire : Article « Philosophe », Dumarsais, Encyclopédie.
    3518 mots | 15 pages
  • Le manuel d’epictète peut il rendre tout homme d’aujourd’hui heureux ?
    3285 mots | 14 pages
  • Philosopher
    343 mots | 2 pages
  • Conscience descartes
    4005 mots | 17 pages
  • Etude de texte rousseau
    1655 mots | 7 pages
  • sdqqqqqqqqqqqqqqqqqqqqqqqqqqq
    1279 mots | 6 pages
  • La pjilosophie
    2987 mots | 12 pages
  • Dumarsais - Arrticle Philosophie
    1070 mots | 5 pages