fifou

2569 mots 11 pages
Introduction à l’économie

Trop souvent les cours d’économie et d’histoire économique commencent avec les auteurs des XVIIème (A. de Montchrestien, Boisguilbert, J. Bodin, G. Botero, W. Petty, J. Law, J.-B. Colbert, etc.), XVIIIème (A. Smith, Dr Quesnay, Vauban, J. Necker, etc.) et XIXème siècles (S. Mill, D. Ricardo, Malthus, J.-B. Say, K. Marx, G. de Molinari, etc.). Certains manuels évoquent bien quelques "lois" économiques identifiées par des auteurs plus ou moins anciens (la valeur d’usage d’un bien par Aristote et d’autres dans l’Antiquité, le traité sur la monnaie de Nicolas Oresme au XIVème siècle, etc.), mais trop peu montrent l’ancienneté de l’économie comme discipline humaine. Nous allons donc tenter de voir cette longue histoire de l’économie (I) avant d’évoquer les grands auteurs modernes (II).

I. La longue histoire de la discipline économique

Sur le plan étymologique, le mot économie vient du grec oikonomia qui est dérivé du verbe oikonoméô composé de oikos, maison-domaine, puis ce qui y est adjoint (animaux, champs, outils), et de némô, distribuer, partager, puis administrer et gouverner. Sur le plan épistémologique, deux œuvres doivent être considérées comme inaugurant la discipline économique : l’Economique de Xénophon écrit dans la première moitié du IVème siècle avant J.-C. et les Economiques du pseudo-Aristote ou du moins des auteurs des IVème et IIIème siècles avant J.-C. que l’on rassemble sous ce nom. Plus précisément, le premier de ces ouvrages se présente sous la forme suivante : le célèbre Socrate apparaît comme un professeur, lorsqu’il s’agit dans un premier temps de définir avec un certain Critobule l’économie et d’en dégager les principes, puis il devient élève recevant l’enseignement d’un spécialiste nommé Ischomaque, lorsqu’il est question de la pratique économique. L’économie est ainsi la mise en application d’un savoir dont les fins sont pratiques, comme l’est celui « du médecin, du forgeron, et du charpentier » ; c’est

en relation

  • Fifou fifou
    795 mots | 4 pages
  • Fifou
    1613 mots | 7 pages
  • fifou
    623 mots | 3 pages
  • Fifou
    431 mots | 2 pages
  • fifou 25000
    1633 mots | 7 pages
  • Michel le fifou
    302 mots | 2 pages
  • Macbeth le bg
    282 mots | 2 pages
  • Biographie de socrate
    11927 mots | 48 pages