Forme urbaine: une notion exemplaire du point de vue de l’épistémologie des sciences sociales

Pages: 37 (9151 mots) Publié le: 11 avril 2012
Slightly revised for Ph. Boudon, éd., Langages singuliers et partagés de l’urbain, Actes du Colloque LOUEST, CNRS UMR 7544, Paris, L’Harmattan, 1999, pp. 93-120.

Forme urbaine: une notion exemplaire du point de vue de l’épistémologie des sciences sociales
Dominique Raynaud1
Résumé. La notion de “forme urbaine” est employée régulièrement par les urbanistes, architectes, géographes etsociologues urbains. Elle présente un spectre de significations extrêmement large que l’article tente de circonscrire. Après avoir montré que la polysémie de la notion repose à la fois sur le laxisme terminologique de ces disciplines et sur la complexité même de la notion de forme (qui relève de trois familles étymologiques et sémantiques fort prolixes), il est proposé, non pas de régulariser l’usage decette notion-piège, mais plutôt de préciser celui de concepts alternatifs (type urbain, tissu urbain, composition urbaine, modèle urbain, représentation urbaine, projet urbain, plan urbain) qui peuvent utilement se substituer à celui de forme urbaine. Mots-clefs. Interdisciplinarité, forme urbaine, définition, usages, polysémie.

Le terme « forme urbaine » a été introduit dans les années 1970, àla suite de l'étude typologique de Venise de Muratori (1959), et de l'étude typo-morphologique de Padoue conduite par Aymonino et al. (1970). Dès le départ ce terme fut perçu comme un mot ayant un « spectre de significations » assez large, mais dont on pouvait espérer que sa propre histoire lui donnerait un jour des repères plus précis. Rien de tel n'est advenu. La parution de l'ouvrage de Richot,Feltz et al. (1985) a suscité les mêmes doutes quant au contenu de cette notion. « On peut regretter l'absence de définition rigoureuse du concept de forme urbaine », écrit Coudroy de Lille (1988: 332). Ensuite, les deux articles du Dictionnaire de l'urbanisme, consacrés respectivement à la « forme urbaine » (Lévy) et à la « morphologie urbaine » (Merlin) ont déploré les mêmes incertitudes.Merlin signale à ce propos, que « les concepts utilisés ne sont pas toujours clairs » et que ce flottement « traduit un manque certain de rigueur » (1988: 435), opinion d'ailleurs partagée à la même date par Genestier (1988: 5). Enfin, Burgel ne note pas non plus de progrès sensible dans la définition du terme. Il écrit: « Pénétrer dans l'univers des formes urbaines fait entrer dans un monde flou,
1Département de Sociologie, Université Pierre-Mendès-France BP 47 38040 Grenoble cedex 9, adresse électronique:

dominique.raynaud@upmf-grenoble.fr, chercheur associé au Laboratoire d’architecturologie et de rechercherches épistémologiques sur l’architecture (CNRS UMR 220, Paris).

FORME URBAINE

2

où se côtoient les constructions matérielles, les pratiques concrètes, lesreprésentations des habitants et les idéologies des concepteurs » (1993: 161). Qu'un terme ambigu puisse être l'objet d'occurrences fréquentes, à la fois dans les discours et les écrits pendant plus de vingt-cinq ans, ne manque pas de curiosité. Tout discours sur la forme urbaine est-il alors condamné à l'échec ? Pourquoi le spectre de significations du mot « forme urbaine » est-il aussi distendu ? Existe-t-ilune communication effective dans la communauté des spécialistes de la ville, ou y constate-t-on plutôt une juxtaposition de monologues ? Qu'en est-il, enfin, de la scientificité du discours sur la forme urbaine ? Autant de questions que pose un terme toujours vivace, et pourtant toujours aussi opaque.

1. Origine de la polysémie Du point de vue de l'analyse conceptuelle, le titre de ce colloque «Langages singuliers ou partagés de l'urbain », appelle une reformulation. On ne saurait en effet comprendre les raisons pour lesquelles une communauté s'est dotée ou non d'un langage intelligible par tous, en s'intéressant uniquement au résultat mais en se focalisant d'abord sur le processus, qui s'exprime plutôt en terme de transformations ou d'inflexions successives du contenu sémantique...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Point de vue sur la notion de personne
  • La notion de culture dans les sciences sociales
  • La notion de culture dans les sciences sociales
  • Notions de sciences économiques et sociales
  • La notion de culture dans les sciences sociales
  • Les relations internationales d un point de vue sociale
  • La justice sociale, point de vue biblique
  • notion sciences économiques et sociales en 1ere

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !