français

Pages: 249 (62149 mots) Publié le: 12 juin 2014
@

LA
FÉODALITÉ CHINOISE


par
Marcel GRANET (1884-1940)



1952





Un document produit en version numérique par Pierre Palpant,
collaborateur bénévole
Courriel : pierre.palpant@laposte.net

Dans le cadre de la collection : "Les classiques des sciences sociales"
dirigée et fondée par Jean-Marie Tremblay,
professeur de sociologie au Cégep de Chicoutimi
Site web :http ://www.uqac.uquebec.ca/zone30/Classiques_des_sciences_sociales/index.html

Une collection développée en collaboration avec la Bibliothèque
Paul-Émile-Boulet de l’Université du Québec à Chicoutimi
Site web : http ://bibliotheque.uqac.uquebec.ca/index.htm




Un document produit en version numérique par Pierre Palpant, collaborateur bénévole,
Courriel : pierre.palpant@laposte.net



àpartir de :


La féodalité chinoise,

par Marcel GRANET (1884-1940)


Editions Imago, Paris, 1981, pages 35-202.
Première édition par l’Institut pour l’Étude Comparative des Civilisations, Oslo, 1952.

Polices de caractères utilisée : Times, 10 et 12 points.

Mise en page sur papier format LETTRE (US letter), 8.5’’ x 11’’.

Édition complétée le 25 octobre 2004 à Chicoutimi, Québec.T A B L E D E S M A T I È R E S


I. La féodalité dans l’ancienne Chine.
II. La Confédération chinoise.
III. Le suzerain.
IV. Le seigneur. A. Le seigneur et son domaine.
V. Le seigneur. B. Organisation sociale des seigneuries.
6e conférence. Groupements féodaux et groupements fami­liaux.
7e conférence. Groupements féodaux et groupementsfamiliaux.
IIe partie, rapports entre groupes.
8e conférence. Rôle et éléments du prestige. Principe de la
« cohésion » féodale.
9e conférence. La morale de l’honneur et l’étiquette.
10e conférence. La conception du monde.

Notes — Cartes
I
La féodalité dans l’ancienne Chine

Je voudrais présenter, en les groupant sous quelques larges rubriques, desfaits qui pourront renseigner sur la féodalité chi­noise. Ces faits, peut‑être offrent‑ils un double intérêt. Ils pour­ront intéresser et par leur nature et par leur origine. Par son étendue, sa durée, sa masse, la civilisation chinoise est l’une des plus puissantes créations de l’humanité : nulle autre n’est plus riche d’expérience humaine. Elle est cependant infiniment moins connue du publicque les civilisations méditerranéennes. Il est très légitime de vouloir attirer sur elle l’attention et il serait très utile d’y réussir. Utile, d’abord, pour les spécialistes qui s’en occupent. Si leur travail était contrôlé par un public plus vaste, peut‑être seraient‑ils plus nombreux au travail et travailleraient‑ils plus efficacement. Davantage attirés par les questions qui présen­tent un largeintérêt humain, ils se complairaient moins aux petits problèmes qu’on débat entre initiés et qu’il ne paraît point néces­saire de discuter en termes accessibles à tout homme cultivé. Pourtant, tout homme cultivé prend aujourd’hui conscience de l’étroitesse du monde circonscrit par les humanités classiques. Pourquoi la Chine lui resterait‑elle étrangère si rien d’humain ne doit lui resterétranger ? L’homme ne se connaîtra que s’il connaît toutes les manières d’être de l’homme. Il faut pour cela qu’en se dépaysant, il se retrouve. Il faut qu’il s’observe à tra­vers tous les climats et aussi à travers tous les temps. La Chine est lointaine, et la féodalité chinoise appartient au passé, ou, tout au moins, appartiennent au passé, car ils sont antérieurs à l’ère chrétienne, les documentspermettant d’atteindre les faits que je voudrais exposer. Rien pourtant n’est profondément loin de nous, ni l’humanité la plus lointaine, ni les âges qui peuvent sembler le plus entièrement abolis. Tout autant que par leur origine, les faits chinois que j’analyserai peuvent intéresser par leur nature, du moins si je sais faire apparaître tout ce qui, dans l’homme de nos jours, s’explique par le fait...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Francais
  • Français
  • Français
  • Francais
  • Francais
  • Français
  • Français
  • Français

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !