François I mécène, heurs et malheurs de Benvenuto Cellini_INTRO

333 mots 2 pages
La Renaissance touche la France au XVIe siècle avec les caractéristiques classiques: l’apparition de l’humanisme, un goût pour le savoir et les arts avec l’influence de l’Antiquité. Les rois et les hommes importants et riches deviennent des mécènes qui commandent des œuvres des grands artistes de l’époque. Le mécène absolu est François Ier (1494-1547) qui fait venir des artistes célèbres tels que Léonard de Vinci, Andrea del Sarto et Benvenuto Cellini en France.
Benvenuto Cellini est un sculpteur, orfèvre et médailleur de la Renaissance né en 1500 à Florence et mort dans la même ville en 1571. Il est exilé de Florence à l’âge de 16 ans et il est parti apprendre le métier d’orfèvre en étudiant dans les ateliers à Rome et dans d’autres villes d’Italie. Son talent devient reconnu et il commence à réaliser des travaux pour des grands personnages tels que le pape Clément VII, qui en 1538 lui accuse d’avoir volé sa propriété en conséquence de quoi Cellini est forcé de fuir à Fontainebleu où il travaille pour le roi François Ier. Cellini raconte sa vie aventureuse et animée de meurtres et d’exiles dans son autobiographie qui est considéré comme une des classiques de la Renaissance. Il décrit avec beaucoup de détails sa carrière et ses sentiments avec un style direct et osé, parfois se créditant des extravagantes réalisations ou racontant des événements extraordinaires. Dans l’extrait que nous allons examiner ici, Cellini raconte de sa vie dans la cour de François Ier et de l’exécution de douze statues que le roi lui a commandé. Le texte nous donne des informations importantes du fonctionnement de la cour du Prince de la Renaissance, François Ier. On peut ainsi demander : Comment la Renaissance apparaît dans la cour de François Ier et quel est le rôle des artistes circulant l’Europe à l’époque de la Renaissance ?

en relation