francois

2609 mots 11 pages
Les deux abolition d'esclavage en france

Au XVIIIème siècle, l'esclavage est critiqué par les philosophes des Lumières. Ils publient alors l'Encyclopédie qui réunit toutes leurs idées. Dans l'Encyclopédie, il est dit que "que rien au monde ne peut rendre l'esclavage légitime". Montesquieu écrit que "comme tous les Hommes naissent égaux, il faut dire que l'esclavage est contre la nature". Voltaire, lui, prend pour exemple un "nègre" du Surinam pour dénoncer l'horreur de cette pratique. Pourtant, il possédait des actions dans des compagnies négrières nantaises. Condorcet propose dans son livreRéflexions sur l’esclavage des Nègres, un affranchissement progressif et le rachat des esclaves. En 1770, l'Abbé Raynal publie Histoire philosophique et politique de l'établissement et du commerce des Européens dans les deux Indes. Son livre, condamnant l'esclavage, sera réédité une trentaine de fois et traduit en anglais, en allemand et en espagnol. En 1789, Olympe de Gouges fut emprisonnée à la prison de la Bastille par lettre de cachet après une seule représentation de sa pièce de théâtre Zamora et Mirza qui dénonçait l'esclavage. En 1788, la Société des amis des Noirs est créée dont fait partie entre autres Condorcet. Puis, la Société française pour l'abolition de l'esclavage est créée en 1834. Lamartine, Tocqueville et Victor Schœlcher en font partie.

En France, la première abolition est arrachée par les esclaves eux-mêmes. En août 1791, une insurrection d’esclaves éclate à Saint Domingue. Suite à cette insurrection, le 29 aout 1793, la France abolit l’esclavage à Saint-Domingue. Le 4 février 1794, l’abolition est étendue aux autres colonies françaises, Guadeloupe et Guyane. L’esclavage en Martinique n’est pas aboli car elle est occupée par les Britanniques. L’abolition n’a eu aucun effet à l’île Bourbon, l'actuelle île de la Réunion, à cause de l’opposition des planteurs.
Le 20 mai 1802, le Premier Consul Napoléon, sous la pression des lobbies sucriers, rétablit

en relation

  • Francois
    366 mots | 2 pages
  • François
    263 mots | 2 pages
  • francois
    960 mots | 4 pages
  • Francois
    1191 mots | 5 pages
  • François
    506 mots | 3 pages
  • Francois
    46177 mots | 185 pages
  • Francois
    2919 mots | 12 pages
  • Francois hollande
    6519 mots | 27 pages
  • Francois 1er
    1247 mots | 5 pages
  • Claude françois
    876 mots | 4 pages