Friedrich wilhelm joseph von schelling

2969 mots 12 pages
Friedrich Wilhelm Joseph von Schelling

Sommaire * 1 Biographie * 2 Parcours philosophique * 2.1 Première période : le projet (1794-1801) * 2.1.1 Premiers écrits : la philosophie du Moi (1794-1799) * 2.1.2 La Naturphilosophie (1796-1800) * 2.2 La philosophie de l'art * 2.2.1 La philosophie de l'identité (1801-1807) * 2.3 Deuxième période : la crise (1808-1827) * 2.3.1 Les recherches sur la liberté humaine * 2.3.2 Les Âges du monde (1809-1827) * 2.4 Troisième période : les dieux (1827-1854) * 2.4.1 Philosophie de la mythologie (1821) * 2.4.2 Philosophie de la Révélation (1831), Philosophie rationnelle (1847-1852) |
Biographie
Il est né le 27 janvier 1775 à Leonberg, dans le Wurtenberg[1]. Son père était pasteur luthérien, il lui apprendra les langues orientales (hébreu, arabe). Il fit ses études secondaires au gymnase de Nürtingen, il y apprit le latin et le grec ; il y rencontra Hölderlin, de cinq ans son aîné. En oct. 1790, il entra au Stift, séminaire protestant de Tübingen, où il avait pour condisciples et amis Hölderlin et Hegel, plus âgés. En deux ans il obtint la maîtrise de philosophie, avec pour dissertation Antiquissimi de prima malorum humanorum origine philosophematis Gene. III explicandi tentamen criticum et philosophicum (Essai d'explication critique et philosophique des plus anciens philosophèmes de Genèse III sur la première origine de la méchanceté humaine).

Friedrich Hölderlin
Influencé par Kant et Fichte (qu'il rencontra en mai 1794, peut-être aussi en juin 1793), il professa une philosophie du Moi. En 1795, il étudia le français à Francfort. En juin 1795, il présenta, après deux années d'études en théologie, une dissertation sur Marcion et saint Paul; il quitta le Stift en nov. 1795. Il devint de 1796 à 1798 précepteur des jeunes barons von Riedesel, à Leipzig. En même temps, à l'université de Leipzig, il étudiait les sciences naturelles.
Vers

en relation

  • Caspar david friedrich
    825 mots | 4 pages
  • Johann Heinrich Schönfeld
    1181 mots | 5 pages
  • Peter schlemihls
    2915 mots | 12 pages
  • Cours français
    23671 mots | 95 pages
  • Joseph alois schumpeter
    684 mots | 3 pages
  • Joseph aloïs schumpeter
    8966 mots | 36 pages
  • Henri fayol
    345 mots | 2 pages
  • Le marché pour les libéraux
    939 mots | 4 pages
  • Heinrich Schliemann
    2651 mots | 11 pages
  • Claus Von Stauffenberg
    3732 mots | 15 pages