Garguantua

330 mots 2 pages
Le chapitre 6, racontant sa naissance, est très court ainsi que le chapitre 7, évoquant ses deux premières années. Les premiers mots de Gargantua : « À boire », répétés trois fois, montrent qu’il sait donc déjà parler. Mais ce qu’il dit pour l’instant le réduit à un gosier, comme son père le constate aussitôt. C’est pourquoi il lui donne ce nom signifiant : quel grand gosier tu as. Gargantua n’apparaît donc pas comme un « infans » (mot latin signifiant : ne parlant pas et qui a donné le mot « enfant ») mais ses paroles restent orientées sur ses préoccupations essentielles, toujours proches de l’animalité : manger, boire, dormir
L’adolescence (au sens étymologique du terme : celui qui est en train degrandir) de Gargantua au chapitre 11 est évoquée de façon rapide mais totalement obscène. Comme nous l’avons dit précédemment, jusqu’à l’âge de cinq ans, il se conduit comme un animal en se vautrant « dans la fange »... (p.121), en mangeant dans la même écuelle qu’un chien ou en « pelot(ant) les gouvernantes » (p.125).
Le chapitre 13 est un tournant dans le récit de l’enfance de Gargantua.
C’est Grandgousier qui va déclencher ces changements. Mais, paradoxalement, c’est l’invention du torche-cul idéal, qui provoque l’admiration du père pour son fils
Le petit Gargantua, dans toute l’innocence de son enfance, découvre son corps et fait part, avec ingénuité, de ses découvertes à son père. Cet apprentissage est l’occasion d’autres découvertes puisque l’enfant prend possession de la nature et des objets qui l’entourent, en les détournant de leur usage. Sa façon de procéder est rigoureuse : il classifie ses différents essais en commençant d’abord par les tissus et les vêtements, puis continue par les herbes, les plantes et enfin les animaux. Sa classification est quasiment scientifique : il sépare le règne humain du règne végétal et du règne animal.
Rabelais développe longuement l’éducation de Gargantua dans les chapitres suivants, mettant toujours en

en relation

  • Garguantua
    270 mots | 2 pages
  • Garguantua
    437 mots | 2 pages
  • L'éducation de garguantua
    494 mots | 2 pages
  • Garguantua suite
    2989 mots | 12 pages
  • Garguantua Commentaire
    1420 mots | 6 pages
  • Garguantua chapitre 57 thélème
    617 mots | 3 pages
  • Mouahahahaa
    1308 mots | 6 pages
  • Rabelais, gargantua
    546 mots | 3 pages
  • Réécrire imiter ou innover
    782 mots | 4 pages
  • Lecture analytique Pantagruel
    335 mots | 2 pages