Giordano Bruno

305 mots 2 pages
Giordano Bruno, né en janvier 1548 à Nola (Italie) et mort (exécuté) le 17 février 1600 à Rome, est un ancien frère dominicain et philosophe italien1,2,3,4.
Sur la base des travaux de Nicolas Copernic et Nicolas de Cues, il développe la théorie de l'héliocentrisme et montre, de manière philosophique, la pertinence d'un univers infini, qui n'a pas de centre, peuplé d'une quantité innombrable d'astres et de mondes identiques au nôtre. Mais ce qui motiva la décision de sa condamnation fut non pas sa défense du système copernicien ou de la pluralité des mondes mais, entre autres, sa croyance en la métempsychose ou réincarnation liée au Tout-Un, le rejet de la transsubstantiation et de la trinité5. Accusé formellement d'athéisme et d'hérésie par l'Inquisition, notamment pour ses écrits jugés blasphématoires (notamment sa proclamation que Jésus-Christ n'est pas Dieu mais un simple « mage habile », que le Saint-Esprit est l'âme de ce monde, que Satan sera finalement sauvé (apocatastase6)), et son intérêt pour la magie, il est condamné à être brûlé vif au terme de huit années de procès ponctuées de nombreuses propositions de rétraction qu'il paraissait d'abord accepter puis qu'il rejetait. En 1889, une statue à son effigie, due au sculpteur franc-maçon Ettore Ferrari, est érigée sur le lieu de son supplice, au Campo de' Fiori, à deux pas du Palais de la Chancellerie qui abrite les services juridiques administratifs d'État de la Cité du Vatican. Par anticléricalisme, il est représenté dans cette statue revêtu de l'habit de moine dominicain, alors qu'il avait cessé d'être moine dès 1576 et qu'il avait rejeté la foi après 1584, année où il publia en Angleterre son pamphlet contre l'Église catholique, L'Expulsion de la bête triomphante, écrit pour complaire à Sir Philip Sidney, ardent protestant et favori de la reine

en relation

  • Giordano Bruno Version Finale
    1171 mots | 5 pages
  • Faut-il être pret à mourir pour la vérité ?
    1465 mots | 6 pages
  • À propos de la philosophie de la renaissance
    1388 mots | 6 pages
  • La renaissance
    386 mots | 2 pages
  • Pierre
    1145 mots | 5 pages
  • La pensée rationnelle
    3448 mots | 14 pages
  • Nicolas Copernic Biographie
    1324 mots | 6 pages
  • Histoire astronomie
    4131 mots | 17 pages
  • La modernité
    270 mots | 2 pages
  • Le nombre 5
    1891 mots | 8 pages