Glorification du travaille

Pages: 5 (1031 mots) Publié le: 18 avril 2012
Glorification du travail



J’avoue que mes idées sur le travail ne sont pas claires. Animé par mes passions, j’ai toujours travaillé dans des milieux associatifs où le travail, l’investissement personnel, la vie privée et le plaisir s’entremêlaient.

Alors quelle place donner au travail ?

Le mot « travail » apparut en 1130.
L’origine latine de ce mot : « tripalium » désignait unappareil formé de 3 pieux utilisés pour ferrer de force les chevaux mais aussi pour torturer les esclaves…

Les grecs de l’antiquité ne reconnaissaient aucune valeur au travail, ils distinguaient cependant 2 grands groupes de tâches :
- Pronos (activités pénibles, demandant des efforts physiques, en contact avec la matière, considéré comme dégradant, effectué le plus souvent par les esclaves)- Ergon (œuvre) activités liées à la créativité, à l’art, à l’entretien du corps et de l’intellect ou à la politique.
Confucius envisage le travail comme une activité n’ayant qu’une valeur insignifiante par rapport aux questions du savoir, de la morale et de la société.

Au moyen âge, la pénibilité du travail apparait comme la conséquence directe du péché originel (« tu gagneras ton painà la sueur de ton front » est écrit dans la bible)

Jusqu’au XV siècle on distinguera aussi 2 formes de travail :
- "le Labor" (labeur) (travail châtiment, conséquence du péché) et
- "l'Opus" (ouvrage) (travail création, activité naturelle).
Au XVI siècle le mot « travail » ne signifie plus que : « Se donner de la peine pour » 

C’est au siècle des Lumières que le travail prend uncaractère positif, il devient le moyen d’évolution de l’homme et d’émancipation du citoyen.

Au XIX siècle Carl Marx en fait une valeur fondamentale, il envisage le travail comme une liberté créatrice « L’essence de l’homme ».

A la même époque Nietzsche, dans son livre «Aurore » décrit le travail comme aliénant, qui soustrait au temps libre de la réflexion et de la méditation, dans le but detenir les individus en bride et rendre les sociétés plus dociles.

Au XX siècle les Nazis reprennent l’idée du travail libérateur dans la lignée de l’ancienne Allemagne antisémite, ou les juifs sont présentés comme usurier inactif et parasite, profitant du travail des autres.

« Le travail rend libre » sera même inscrit à l’entrée du camp d’Auschwitz.

Vichy glorifie le travail enopposition au front populaire et nous invente même une devise nationale « Travail - Famille - Patrie » ; la femme restant, bien entendu, au foyer.

Après la 2ème guerre mondiale, les trente glorieuses nous offrent une société de consommation de masse et de loisirs où la mécanisation intellectualise le travail. Mais notre course à la consommation développe aussi le travail à la chaine. Le Taylorisme etle Fordisme sont à leur apogée : le travail devient un élément de production et de rentabilité.

En 1968 c’est « L’Allergie » des ouvriers et des jeunes qui dessine, de force, le nouveau contour social du travail : les salaires sont rehaussés, la semaine de 40 heures est mise en place et les droits syndicaux accrus.

Le travail n’a guère changé depuis.

Nous pouvons observer que « la valeurbénéfique » du travail ne quitte pas les discours politiques. Elle nous est même présentée comme une valeur que certains opposent à l’idée de l’aide sociale.

L’idée du travail serait-elle monopolisée par la droite en opposition aux idées de la gauche ?

Comment vivons-nous le travail de nos jours ?

Certains le vivent comme une libération, d’autres comme une vocation d’autres encorecomme une véritable réalisation de soi.

Mais, malheureusement, j’ai le sentiment que la plupart d’entre nous vit le travail, plus comme une obligation de subsistance contraignante, même s’il n’ose pas se l’avouer.

Beaucoup de personnes y associent leur dignité…étant persuadées qu’un homme ne peut pas rester digne sans travail !

Dans nos sociétés modernes hyperactives, il est souvent...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Glorification-travail
  • La glorification du travail
  • Glorification du travail
  • Nietzsche la glorification du travail
  • La glorification du travail vue par nietsche
  • Glorification du travail nietzsche
  • Texte de nietzsche sur la glorification du travail
  • La glorification du travail, explication de texte, nietzsche

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !