Guerre Prussienne Commentaire

663 mots 3 pages
Gengis Khan, né Temüjin, (v.1162 - 1227) fut le premier empereur mongol. Il utilisa son génie politique et militaire pour unifier les tribus turques et mongoles de l’Asie centrale et ainsi fonder son empire, le plus vaste de tous les temps. Il mena pour cela la conquête de la majeure partie de l’Asie, incluant la Chine, la Russie, la Perse, le Moyen-Orient et l’Europe de l’Est. Son petit-fils, Kubilai Khan, fut le premier empereur de la dynastie Yuan en Chine.
Source : Wikipédia. ii Tamerlan (ou Timur Lang, « Timur le boiteux »), parent éloigné de Gengis Khan, se considéra comme son fils spirituel. Son prénom, Timur, signifie "fer" en turco-mongol (cf. mongol tömör et turc demir) et se rapproche de celui de Gengis Khan, Temüdjin.
Né près de Samarcande en Ouzbékistan en 1336 et devenu émir de Transoxiane, il se révéla un redoutable chef de guerre, bâtissant un immense empire reposant sur la force et la terreur. Il se montra cependant aussi protecteur des arts et des lettres qui firent la grandeur de sa capitale, Samarcande.
Mort en 1405, son empire, gouverné par ses descendants (les Timourides), fut grignoté par les puissances voisines jusqu’à l’assaut final des Ouzbeks de la dynastie des Chaybanides.
Source : Wikipédia. iii Bayazid Ier, en français Bajazet, (v. 1354-1403), 4e sultan ottoman de Turquie (1389-1402). Il succéda à son père, Murat Ier, et fut le premier de sa dynastie à adopter le titre de sultan. Bayazid commença le blocus de Constantinople en 1394, conquit la Bulgarie, la Serbie et la Thessalie. Il fut vainqueur des croisés occidentaux envoyés grâce au roi de Hongrie Sigismond de Luxembourg, au secours des Byzantins, lors de la bataille de Nicopolis (septembre 1396). Bayazid en profita pour conquérir Athènes (1397) puis le Péloponnèse pendant qu’en Asie Mineure, il se rendait maître des dernières possessions de l’Empire byzantin. Il était sur le point de prendre Constantinople lorsque le conquérant mongol Tamerlan attaqua les possessions ottomanes en

en relation

  • guerre prussienne commentaire
    663 mots | 3 pages
  • Deux amis
    465 mots | 2 pages
  • Motivations des personnages
    501 mots | 3 pages
  • Guerre franco prussienne
    870 mots | 4 pages
  • Le mère sauvage
    399 mots | 2 pages
  • Analyse littéraire partielle boule de suif
    1614 mots | 7 pages
  • Boule de suif/la parure
    1331 mots | 6 pages
  • Résumé court de Boule de Suif
    266 mots | 2 pages
  • Commentaire boule de suif
    280 mots | 2 pages
  • L'économie, la philosophie et la politique au cours du 19ème siècle
    702 mots | 3 pages