Guillaume apollinaire

2674 mots 11 pages
Biographie de Guillaume Apollinaire

Guillaume Apollinaire (Wilhelm Albert Wladimir Alexandre Apollinaire de Kostrowitzky) est né en en Pologne en 1880 d’une mère polonaise et d’un officier italien. Il vit les premières années de sa vie en Italie avant de déménager pour Monaco en 1897, année où il commence à écrire des poèmes. Deux ans plus tard, il déménage avec sa famille à Paris. Cette même année, il passe l’été dans un petit village wallon qu’il est obligé de quitter à la hâte, ne pouvant payer la note de l’hôtel. Cet événement fut à l’origine de son imagination et de sa créativité. Les souvenirs de cet été l’inspirent dans plusieurs de ses poèmes. En 1901, il part en Allemagne en tant que précepteur de la fille de la vicomtesse de Milhau, Les paysages rhénans sont devenus une grande source d’inspiration pour le poète; mais il retourne à Paris en 1902, après avoir été rejeté par Annie de Playden dont il était amoureux. Dès 1905, Apollinaire se lie aux milieux artistiques. Il rencontre Picasso, Derain, Vlaminck et continue à publier la revue mensuelle Festin d’Esope qu’il a élaborée avec quelques uns de ses amis fin1903.
Vers 1907, il commence à vivre de sa plume et à avoir une intense activité de journaliste. Cette année marque également le début d’une liaison passionnée mais tumultueuse avec le peintre Marie Laurencin qui se terminera en 1912. Le journaliste, poète et critique d’art est accusé de complicité lors d’un vol de statuettes au Louvre et est emprisonné à la Prison de la Santé durant une semaine. Ce dernier connaît le succès grâce à la publication d’Alcools en 1913, recueil qui réunit ses travaux depuis 1898. En novembre 1914, Apollinaire s’engage dans la Grande Guerre, et entame une procédure de naturalisation à une époque où commencent à se développer les « campagnes nationalistes, xénophobes, antisémites », Celle-ci aboutira en 1916. Pendant cette guerre, il entretient une correspondance avec Louise de Coligny-Châtillon, surnommée Lou,

en relation

  • Guillaume apollinaire
    961 mots | 4 pages
  • Guillaume apollinaire
    774 mots | 4 pages
  • Guillaume apollinaire
    907 mots | 4 pages
  • Guillaume Apollinaire
    530 mots | 3 pages
  • Guillaume apollinaire
    347 mots | 2 pages
  • Guillaume Apollinaire
    313 mots | 2 pages
  • Guillaume apollinaire
    2779 mots | 12 pages
  • Guillaume apollinaire
    567 mots | 3 pages
  • Guillaume Apollinaire
    1063 mots | 5 pages
  • Guillaume apollinaire
    1702 mots | 7 pages