Hannu biyu ke tchuda juna - l'union fait la force: etude de cas sur la gestion des ressources communes, takieta, niger

16723 mots 67 pages
Securing the commons No.2

Hannu Biyu Ke Tchuda Juna L'union fait la force
1

Gestion conjointe des ressources communes : Une étude de cas de Takiéta, Niger

Gill & Kees Vogt Mai 2000

1 Deux mains peuvent se laver mutuellement (proverbe Haoussa).

Les auteurs
Gill Vogt a une formation dans le domaine de la production animale et a travaillé ensuite pendant 12 ans en Afrique orientale et occidentale sur les aspects sociaux de la gestion locale des ressources naturelles. Elle a collaboré avec SOS Sahel au cours de ces dix dernières années et joue actuellement le rôle de conseillère en développement communautaire auprès du programme SOS Sahel Niger. Kees Vogt est forestier et spécialiste des aspects sociaux. Il a travaillé, au cours des 15 dernières années, dans le domaine de la gestion conjointe des ressources naturelles par les communautés dans les zones arides en Afrique orientale et occidentale. Il est membre de l'équipe de terrain de SOS Sahel international (GB) depuis 1989 et occupe actuellement le poste de directeur du programme de SOS Sahel (GB) au Niger. Vous pouvez les contacter à l'adresse suivante : BP 160, Zinder, Niger. Tél: (227) 510 539; Fax: (227) 510 193; e-mail: sahelgb@intnet.ne

Le programme de recherche-action du PGCRC
Le Programme Régional de Gestion Conjointe des Ressources Communes au Sahel (PGCRC) est un programme régional de recherche-action, d'une durée de 3 ans, qui vise à promouvoir des arrangements institutionnels pour une gestion équitable et durable des ressources communes dans le Sahel. Le programme consiste en un partenariat entre 6 organisations nationales et internationales basées en Grande-Bretagne, au Mali, au Niger, en l'Ethiopie et au Soudan. Il s'agit de : SOS Sahel GB au Mali, au Niger, en Ethiopie, au Soudan et à Londres ; de l'IIED à Edimbourg (GB), FARM Africa en Ethiopie, la NEF et le GDRN5 au Mali et AREN au Niger. Le programme est coordonné par SOS Sahel International (GB) et le Programme des Zones

en relation