Heurs et malheurs scolaires en milieux populaires

Pages: 15 (3590 mots) Publié le: 16 avril 2012
Heurs et malheurs scolaires en milieux populaires

I) Les traits familiaux analysés
a. Des dispositions
b. Les conditions de leur construction
II) Relation entre configuration familiales et scolaires
c. Formes de relation
d. L’intégration symbolique de l’expérience scolaire

Introduction

L’objet de l’enquête de Bernard Lahire :
Comprendre des situationsobjectivement surprenantes, en tout cas, atypique, de réussite scolaire dans des familles peu dotées en capitaux scolaire.
Pourquoi c’est atypique, parce que ça s’inscrit dans le prolongement des travaux sur les inégalités social, on comprend que, en général, la réussite scolaire va de pair avec la dotation scolaire des parents. Les enfants réussissent d’autant mieux que leurs propres parentssont déjà eux-mêmes fortement diplômé.
Pour comprendre ces situations-là, il va analyser les situations de réussite et d’échec (réussite ou échec dans l’école élémentaire d’enfants issus de milieu populaire).
Il va ainsi interroger un milieu de catégorie social relativement homogène (parents qui ont peu de revenu et qui sont peu diplômés), et il va s’intéressé à ce qu’il appelle des différencessecondaires susceptibles d’expliquer que certains réussissent tandis que d’autres sont en difficultés.
B. Lahire va s’intéresser à la socialisation familiale que connaissent les élèves d’écoles élémentaires et à ses effets sur la construction cognitive, sur le développement cognitif des enfants. Autrement dit, il s’intéresse à la socialisation familiale que connaissent les élèves et à seseffets sur leur construction de disposition, ou comme le dirait Bernard Lahire, ses effets sur leur construction de schème, d’interprétation et d’action.
Il s’intéresse à la socialisation familiale dans ces rapports, dans ses relations, ses liens, avec la socialisation scolaire. Ce qui l’intéresse ce sont les liens entre socialisation familiale et socialisation scolaire.

Pour lui, l’enfant est prisdans des configurations de relation à la fois au sein de sa famille et à la fois au sein de l’institution scolaire.
Son hypothèse centrale c’est de dire que l’échec ou la réussite scolaire dépende du degré de consonance ou de dissonance entre les configurations familiale et scolaire.
Quand il y a dissonance, cela signifie que les principes socialisateurs (« la règle du jeu ») qui ont coursdans la configuration familiale sont en contradiction ou, sont très différents de celles qui ont cours dans la configuration scolaire. Et ce sont c’est contradictions, ces différences qui vont permettre de comprendre l’échec scolaire.
Au contraire, quand il y a consonance, l’enfant sera en réussite scolaire.
L’enquête se déroulent dans des écoles d’un quartier populaire (quartier identifier commeregroupant des populations peu favorisées), dans des classes de CE2 :
Dans un premier temps, il va choisir des famille dont l’enfant est en CE2 et il va surtout choisir des familles qui se ressemble, au sens où, on va retrouver dans chacune de ces famille, peu de capital économique et peu de capital culturel scolaire (il retient les familles ou il y a peu de diplôme et des revenu économique plutôtfaible)
Dans un second temps il va s’intéresser à un deuxième critère : celui de performance des élèves : il va regarder le résultat des élèves à l’évaluation nationale d’entrée en CE2. Il va alors retenir deux groupe d’élève : un groupe de 14 enfants qui ont obtenue moins de 4,5 sur 10, à l’évaluation nationale et un groupe de 13 élèves qui ont obtenue plus de 6 sur 10 à l’évaluationnationale.
Ainsi, il va procéder à des entretiens au sein de cette population d’enquête. Il va faire des entretiens avec :
* Les enseignants des élèves concernés : dans un premiers temps il va vérifier les situations scolaires pour savoir si la note obtenue à l’évaluation nationale n’est pas une erreur, si elle correspond bien au niveau de l’élève. Et dans un deuxième temps, il va chercher à...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Facteurs de réussite et d'échec scolaire en milieu populaire
  • Facteurs de réussite et d'échec scolaire en milieu populaire
  • Heurs, malheurs et chances pour le rafale
  • François I mécène, heurs et malheurs de Benvenuto Cellini_INTRO
  • La Consommation des marques dans les milieux populaires
  • La violence en milieu scolaire
  • Grosseses en milieu scolaire
  • La violence en milieu scolaire

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !