hghghg

Pages: 2 (266 mots) Publié le: 13 janvier 2014
René Bouillot, l'un de mes maîtres en photographie, écrit à ce propos : "Beaucoup de sujets pourraient être remarquablement évoqués par quelques lignes simples dessinées par unartiste de talent ; c'est dire que les lignes sont la véritable ossature de l'image" (1). C'est pour cela qu'instinctivement, le regard capte en priorité les lignes dominantes de lacomposition photographique. Non seulement les lignes soulignent la forme des objets mais elles conduisent également l'oeil à l'essentiel de l'image et surtout nous aident à percevoir lessentiments qu'exprime cette dernière. Le photographe Gérard Betton définit l'esthétique comme "la science qui se propose l'étude des sensations, des émotions et des sentiments que les dispositionset les formes des lignes font naître en nous" (2).

Ainsi, on peut différencier les lignes dominantes de l'image selon qu'elles sont droites, courbes ou brisées et d'autre parthorizontales, verticales ou diagonales. Par ailleurs, la répétition des lignes, en produisant des effets de contraste, détermine le rythme de l'image qui peut être régulier, irrégulier ouaccéléré (par la perspective).

Par exemple, une composition photographique montrant des lignes dominantes horizontales exprime l'étendue, le calme, le repos, la douceur ... et ce d'autant plussi le cadrage est horizontal. Quant aux lignes verticales, elles traduisent généralement la solidité, la puissance, l'élévation religieuse (c'est notamment le cas des lignes verticalesvertigineuses qu'offrent les façades des cathédrales). Par contre, une image dont les lignes dominantes sont obliques évoque le mouvement, l'agitation mais aussi l'instabilité, ledéséquilibre ou la confusion si ces obliques s'entrecroisent (photo ci-dessus).

______________________
(1) René Bouillot, La Photographie Moderne, Ed. Paul Montel, 1973. Notons que cet ouv
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !