Hiroshima avant/après

1010 mots 5 pages
Avant la bombe[modifier]
Hiroshima fut fondée en 1589 sur la côte nord de la mer intérieure de Seto (Setonaikai) par le seigneur féodal Terumoto Mori. Celui-ci construisit le château de Hiroshima sur la plus grande des îles que formaient les bras de la rivière Ōta, d'où le nom que prit la ville.
Hiroshima devint un centre urbain d'importance durant l'ère Meiji. En 1910, sa population est de 143 000 habitants, au recensement de 1940, elle atteint 344 000 habitants 1
Pendant la première guerre sino-japonaise, Hiroshima devint l'une des principales bases logistiques de l'armée impériale japonaise. Elle conserva cette fonction au cours de l'ère Showa.
Lors de la Seconde Guerre mondiale, Hiroshima fut un centre stratégique assurant la défense terrestre de tout le sud du Japon ainsi qu'un centre industriel de première importance. Juste en face du port de la ville, sur l'île d'Okunoshima, était établie une usine de fabrication de gaz toxique affiliée au réseau d'unités de recherche de Shiro Ishii2. Avec l'expansion de l'empire, différents types d'armes chimiques y furent produites comme le gaz moutarde, le lewisite et le cyanure3. Ces gaz étaient notamment utilisés contre les soldats et les civils chinois ainsi que dans les expérimentations sur des humains par les unités de Shiro Ishii4.
La première attaque atomique de l'histoire[modifier]

La ville, après l'explosion nucléaire
En 1945, l'armée Américaine avait retenu six objectifs : Hiroshima, Nagasaki, Kokura, Niigata, Kyōto et Yokohama.
Le 6 août 1945 à 2 h 45 (heure locale), le bombardier B-29 piloté par Paul Tibbets, baptisé Enola Gay du nom de sa mère, décolle de la base de Tinian, avec à son bord une bombe atomique à l'uranium 235 d'une puissance de 15 kilotonnes, surnommée Little Boy. L'équipage est composé de douze hommes, dont quatre scientifiques. Deux autres B-29 l'escortent, emportant les instruments scientifiques destinés à l'analyse de l'explosion.
À 7 h 09, l'alarme aérienne est déclenchée à

en relation

  • Galaxy fighters
    1911 mots | 8 pages
  • Hiroshima, nagasaki, la capitulation du japon
    3019 mots | 13 pages
  • Les attentats à la bombe nucléaire visant hiroshima, nagasaki, kokura et niigata.
    2286 mots | 10 pages
  • Hiroshima
    893 mots | 4 pages
  • Hiroshima
    682 mots | 3 pages
  • Bombe atomique
    7241 mots | 29 pages
  • Hiroshima
    874 mots | 4 pages
  • Hiroshima
    1584 mots | 7 pages
  • Hiroshima et nagasaki
    878 mots | 4 pages
  • Diapo
    693 mots | 3 pages