Histoire de l'europe du xixeme

14640 mots 59 pages
Les impérialismes. ( Suite) Sir Raleigh Celui qui commande la mer, commande le commerce, celui qui commande le commerce commande la richesse donc le monde.

A partir de 1884, c'est la relance de l'impérialisme grâce a l'ouvrage de Seeley, l'expansion de l'Angleterre, qui trace en quelques sorte la voie, l'objectif → demeurer les plus grands.

Les ouvrages se succèdent mais c'est toute la communauté britannique qui se lancent dans cette idée.

Puis cet impérialisme se rationalise avec une véritable doctrine impérialiste britannique.
Ils sont les premiers et que par la suite toute les doctrines impérialistes vont s'inspirer d'eux.

Quels sont ses arguments: l'argument commercial ( le commerce suit le drapeau – dans les territoires de l'empire s'établiront des commerçants britanniques etc)
Les Anglais ne pratiquent pas le protectionnisme. Les autres peuvent vendre dans leurs colonies ( pas de droit de douanes). Les autres ferment le commerce par des droits de douanes.

2ème argument, l'argument stratégique. L'empire est discontinue, séparé par des océans, il faut donc des points d'appuis maritimes où les bateaux pourront s'avitailler en eau, charbon, nourriture...
Ils pourront aussi radouber.

3ème argument peut être le plus fort, l'argument sentimental. Il y a chez les britanniques la conviction profonde de leur supériorité. ( de la race anglaise). Il y a la conviction qu'il y a une vocation des anglais à apporter la civilisation. Cette idée elle est développée dans le RU par des sociologues, des littéraires. ( Kipling, Le livre des Anglais). Pour Kipling comme pour les autres les Anglais sont au dessus. Ensuite Gallois et Écossais puis Irlandais. Ensuite Allemands, Suédois, Danois... Et ensuite le reste des Blancs.

Les hommes politiques s'y mettent. ( Chamberlain: 1895: La race britannique est la plus grande de toute les races que le monde ait jamais vu. » 2 ans plus tard il ajoute: « Les anglais possèdent un don admirable pour la colonisation,

en relation

  • Berlin, capitale du iième reich
    1539 mots | 7 pages
  • La grande bretagne l afrique
    2453 mots | 10 pages
  • Fiche : croissance et mondialisation depuis 1850
    1050 mots | 5 pages
  • foyer de peuplement en europe
    575 mots | 3 pages
  • vivre et mourir en europe
    624 mots | 3 pages
  • Histoire de la construction européenne
    714 mots | 3 pages
  • La france
    2925 mots | 12 pages
  • difficultés et évolutions diplomatiques
    2947 mots | 12 pages
  • Prague, ville cosmopolite ?
    2090 mots | 9 pages
  • Intro croissance économique et économie monde de 1850 à 1914
    516 mots | 3 pages