Histoire des droits de l'homme

Pages: 7 (1618 mots) Publié le: 12 novembre 2012
-------------------------------------------------
1ère séance : Introduction – Brève histoire des droits de l’homme (I)

Droits de l’homme : référence politique et morale ultime en occident pour juger des affaires humaines.


1/ La victoire d’une idée, c’est aussi le début de sa fin.

Créer une humanité est très rare. Cela signale aussi un problème : la victoire d’une idée, c’estaussi le début de sa fin. En effet, à partir du moment où une idée s’est imposée elle n’a plus de concurrent. Elle n’a donc plus besoin de se défendre. Or, une idée c’est une réponse à une question. Si on oublie la question, la réponse ne vaut pas grand-chose. Cela devient un Préjugé adopté directement.


2/ La notion de « droit de l’homme » a beaucoup perdu en clarté au fur et à mesurequ’elle a gagné en extension.

En effet, il suffit de comparer la DDHC de 1789 et les déclarations telles que la charte européenne des droits fondamentaux (pavé fouillis) pour s’en rendre compte. Le mot « droit » est aujourd’hui mis à touts les sauces. « J’ai le droit de… » Exemples : les raves-parties qui posent des problèmes de violation de la propriété et de sécurité. Le gouvernement a doncessayé d’encadrer (médecins,…) ce qui a conduit à des manifestations de la part des rêveurs. Un JT a même titré « Les jeunes défendent leurs droits à la fête ». C’est totalement incohérent ! Plus personne ne sait vraiment ce que sont les droits de l’homme. « Droit au mariage homosexuel » : il n’y a pas de droit au mariage ! Cela n’a pas de sens. La confusion est donc considérable. Heureusement nousavons une ressource : retrouver le fondement rationnel de cette notion en se tournant vers les écrits des grands penseurs.


3/ Le gouvernement tire sa légitimité du consentement et l’homme à des droits naturels.

Cette notion de DH vient d’une tradition de la philosophie politique des philosophes comme Hobbes, Locke, Spinoza, Montesquieu, Rousseau. Ce sont les 1ers à dire que legouvernement tire sa légitimité du consentement, que tout adulte sain d’esprit possède certains droits qui ne peuvent pas lui être ôtés mais qui sont là parce que c’est un homme. C’est le droit naturel de l’homme. Ces droits s’opposent au principe de légitimité acceptée. Avant pas de consentement, gouvernement en fonction de l’âge, la richesse, l’intelligence… (Après tout le sage pourrait être un titrede gouvernant). Le consentement n’est donc pas évident. A la base, il été sensé inculquer une certaine morale.
/

4/ La compréhension de la politique est une source de conflit permanent.

En effet, selon les auteurs, il ne peut pas y avoir d’unanimité sur ce qui est bien, ce qui est juste, ce qui est sacré, noble etc. A partir du moment où on essaie d’imposer cela = conflit. Lesdifférences d’opinions conduisent à la guerre civile. Montaigne a écrit ses livres notamment lorsque l’Europe était ravagée par les guerres de religions. Pour mettre fin à ces conflits incessants, il faut établir un gouvernement et lui donner une légitimité incontestable.


5/ Opinion/Passion

Il ne faut pas chercher au niveau des opinions, mais des passions (la peur, la colère, l’indignation,la pitié, la compassion…) Il n’y à cependant pas de séparation stricte entre passion et opinion. Néanmoins, il faut trouver une passion qui l’emporte sur toutes les autres pour assoir la société. Pour trouver les passions fondamentales de l’être humain, Hobbes dit qu’il faut remonter à l’état de nature (vie humaine en l’absence de tout gouvernement), c’est-à-dire à l’état post-politique del’homme. En effet, les hommes sont particularisés par certaines lois, opinions et régimes politiques. Les hommes ont donc développé des passions et désirs artificiels donnés par les autres hommes et la société (ex : vivre sans téléphone portable). L’état de nature débarrasse l’homme de tout ce qui est artificiel. Les hommes dans cet état n’ont que les désirs qui appartiennent à tous les hommes...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Histoire des droits de l'homme
  • Histoire de l'homme
  • Les droits de l'homme
  • Droit de l'homme
  • Les droits de l'homme
  • Les droits de l’homme
  • les droits de l'homme
  • Droit de l'homme

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !