HISTOIRE ET COMMUNICATION

606 mots 3 pages
HISTOIRE ET COMMUNICATION

III) Gutenberg et l’imprimerie

Né à Mayence entre 1394 et 1400 et mort à Mayence en 1468, il travaille dans la fabrication de métal. Il essaye de faire une invention (1454-1455) où apparaissent les premiers produits typographiques, dont la bible à 42 lignes (1455). Avant de l’imprimer, il a également imprimé ses indulgences (1454). A priori, nous pensons que Gutenberg a commencé à réfléchir à l’imprimerie à Strasbourg. Il revient à Mayence en 1458 et commence à faire des essais, des recherches : il s’associe avec une riche banquier mayençais Johan Fust qui va financier les expérimentations de Gutenberg et les achats de papiers (papier = 1er poste de finance). Imprimer une bible considère un financement considérable. Peter Schöffer arrive en tant que 3ème associé = calligraphe. La bible, dite de Gutenberg, c’est une publication par ses 3 hommes. Fust et Schöffer vont attirer des malheurs à Gutenberg. Fust à emprunter beaucoup d’argent à Fust et est dans l’impossibilité de lui rembourser. Gutenberg a été ruiné. Fust et Schöffer ont fait fortune tandis que Gutenberg est devenu pauvre et miséreux. En quoi consiste la typographie ? Utiliser des caractères mobiles, caractères de plombs indépendante les une des autres qu’on va pouvoir agencer pour créer des textes. Tout l’enjeu de la typographie c’est ne pas graver indépendamment chaque pièce. Gutenberg va chercher un moyen de reproduire un caractère, pour cela on grave la lettre à l’envers et en relief. On trempe le poinçon (matériau trempé extrêmement dur ) dans l’eau et on frappe un petit linguaux de cuivre : on obtient une emprunte à l’endroit en en creux dans ce qui va devenir une matrice. Une fois qu’on a frappé la matrice, on la met dans un moule pour fondre le caractère. Le moule est composé de deux parties qui vont permettre de coulisser et d’ajuster la largeur en fonction de la lettre.
Alliage = 80% de plombs ; 15% d’étain ; 5% d’antimoine. Avec chaque matrice je peux fonder des

en relation

  • histoire de la communication
    1733 mots | 7 pages
  • Histoire de la Communication
    1205 mots | 5 pages
  • Histoire des communications
    806 mots | 4 pages
  • histoire de la communication
    1724 mots | 7 pages
  • Histoire des communications
    1264 mots | 6 pages
  • Histoire de la communication - introduction
    523 mots | 3 pages
  • Histoire de la communication: la radio
    3924 mots | 16 pages
  • Note de cours histoire des communications
    1201 mots | 5 pages
  • Dissertation Histoire De La Communication 1
    1299 mots | 6 pages
  • Histoire des communications au québec - la liberté de presse
    2241 mots | 9 pages