Ignorance est elle une excuse

879 mots 4 pages
Une telle interrogation peut prendre deux acceptions différentes : en effet le sens de mal peut appartenir au langage courant, et, dans ce cas l’idée est banale (le manque de connaissance est compris comme dommageable), ou le Mal appartient au registre moral et s’oppose alors au Bien, signifiant que l’ignorance est condamnable au nom d’une certaine éthique. La philosophie a toujours opposé le Bien et le Mal du point de vue de la morale. On ne peut pas penser l’un des deux termes sans l’autre, aussi bien dans la philosophie antique que moderne. "Et il est certain que ce sont nos sentiments, et non la raison, qui distinguent le bien et le mal en morale […]." D. Hume. Il apparaît qu’aucune perspective spécifiquement rationnelle ne parvienne à approcher les notions, et qu’en fait nous en ayons une perception plutôt intuitive, profondément déterminée en outre par notre appartenance culturelle.
Car Platon part de la thèse que si tout homme est naturellement bon il ne peut pas vouloir faire de mal. De plus, il souligne le fait que l'on ne peut pas vouloir faire à autrui ce que l'on ne veut pas qu'il nous fasse. On ne peut donc pas désirer faire souffrir quelqu'un dans la mesure où l'on ne souhaite pas souffrir nous-même. Celui qui est donc capable de barbarie et d'exercer sa force comme un droit sur autrui est donc dépourvu de tout savoir et de toute connaissance. Il faut donc se méfier de l'homme ignorant. C'est en vue de la crainte de la tyrannie que Platon suggère que le dirigeant d'un État doit avant toute autre chose être savant et donc être un philosophe. Car l'homme instruit saura faire la différence entre le Mal et le Bien et saura protéger la Cité. Il mettra son intelligence au service du peuple. Alors que l'homme ignorant est égoïste et ne pense qu'à son intérêt au détriment du bien de la cité. IL faut donc se méfier de celui qui ne sait pas.

______
[L'ignorance est un non-savoir excusable.]
[L'homme est en droit toujours coupable de ne pas chercher à

en relation

  • Coco
    1819 mots | 8 pages
  • L’ignorance est-elle une excuse ?
    703 mots | 3 pages
  • L'ignorance et aristote
    2079 mots | 9 pages
  • Commentaire aristote
    1831 mots | 8 pages
  • La raison
    1359 mots | 6 pages
  • Philo
    4409 mots | 18 pages
  • L'inconscient peut il avoir notion d'excuse ?
    2869 mots | 12 pages
  • Le chemin du philosophe
    3818 mots | 16 pages
  • Socrate et la maieutique
    2368 mots | 10 pages
  • Dissertation Philo
    1824 mots | 8 pages