« Il est plus sûr d’être craint que d’être aimé »

Pages: 8 (1928 mots) Publié le: 20 mai 2012
Nicolas Machiavel était un homme politique et un philosophe italien de la Renaissance. Cet aphorisme nous invite à réfléchir à l’attitude à adopter par une personne lorsqu’elle gouverne. Machiavel affirme qu’il vaut mieux inspirer de la peur à son peuple que de se faire aimer pour atteindre ses objectifs. L’auteur utilise le verbe être pour mettre en évidence cette affirmation.

Il convientd’abord de définir le verbe « craindre » et le verbe « aimer ». Le verbe « craindre » est, selon le nouveau petit Robert (éd.2008), définition I, acception 3, craindre de (et inf) ; avoir peur de. Machiavel affirme qu’il est plus sûr qu’on ait peur de vous d’où cette acception. Le verbe « aimer » est, selon le nouveau petit Robert (éd.2008), définition I, acception 1 ; aimer quelqu’un : éprouver del’affection, de l’amitié et de la sympathie pour quelqu’un. Je n’ai pas choisi l’acception de l’amour lié à la passion amoureuse car l’auteur évoque ici l’amour au sens large. L’amour d’un peuple pour son souverain est mis en opposition à la peur qu’il doit inspirer, l’aphorisme de Machiavel est à comprendre dans un contexte politique.
Le verbe « craindre » définit une personne forte, quiimpressionne et qui fait peur. L’auteur affirme qu’il est plus simple et plus satisfaisant d’inspirer de la peur et d’agir de la manière forte pour obtenir des résultats concluants alors qu’inspirer de l’amour implique d’agir, de gouverner de manière douce. On peut traduire l’aphorisme par : « Pour un souverain, il est mieux d’inspirer de la peur à son peuple que d’être aimé par celui-ci »
Dans la suitede la dissertation je vais développer dans le sens de l’auteur en m’aidant de ses deux questions ; « pourquoi inspirer de la peur est-il mieux pour un souverain ? » et « pourquoi inspirer de l’amour est-il néfaste pour un souverain ? ». Pour contre argumenter je vais m’aider de cette interrogation : « Pourquoi ne serait-il pas mieux de se faire aimer que d’être craint ? ».

Je suis en accordpartiel avec l’auteur car il est vrai que se faire craindre représente est une forme de pouvoir et qu’il est sûrement plus facile d’atteindre ses objectifs, de pouvoir prendre des décisions sans l’avis du peuple quand on inspire la peur mais je pense que cela peut aussi créer des révoltes au sein du peuple. Être aimé est pour moi une valeur sûr c’est-à-dire d’agir de la manière douce et loyale àne pas confondre avec la manière de faire ce que le peuple veut entendre alors que ce n’est pas possible, je vais expliciter ce que je veux dire par là dans la suite de ma dissertation.

Pour continuer à débattre sur ce sujet, prenons un exemple : La dictature. La dictature est un régime politique autoritaire établi et maintenu par la violence et dirigée souvent par une seule personne. Dansl’aphorisme cela pourrait remplacer l’idée de l’auteur, comme je l’ai dit précédemment, qu’il est plus sûr d’inspirer de la peur que de l’amour pour diriger un pays. Pour illustrer cela, prenons une personne bien connue de tous : Kadhafi. Il fut pendant 41 ans à la tête de la Lybie. Il inspira la peur à son peuple, tortura des gens, tua des personnes qui étaient dans l’opposition afin de maintenir sonpourvoir par la peur et fut impliqué dans des histoires douteuses de terrorismes. Mais après tant d’années de règne, au même moment où se déroula le printemps arabe, son peuple se révolta, demanda la démission immédiate du régime et tout cela mena à une guerre civile.
Mais avant d’être détesté de son peuple et de diriger de la manière forte notons bien qu’au départ Kadhafi était adoré dupeuple. Cela voudrait dire que pour agir de la manière forte, il faut tout d’abord inspirer de l’amour et de la confiance au peuple. Prenons un deuxième exemple : Adolf Hitler. Adolf Hitler était un homme qui instaura le régime nazi, fondateur de la deuxième guerre mondiale et responsable d’affreux crimes contre l’humanité comme la Shoah qui reste encore le plus marquant. Hitler profita de la...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Est-il plus facile d'être un homosexuel aujourd'hui
  • Depend il de l'homme d'etre plus ou moins libre ?
  • Lieux d'être
  • Suis je ce que je suis conscient d'être ?
  • Est-il possible d'être soi ?
  • Le bonheur d'etre soi
  • Facile d'être sauvé ! mais difficile d'être perdu.
  • La liberté est une possibilité d’être et non une obligation d’être

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !