Il y a des pièce qui son faites pour être lu et non représenter.

Pages: 12 (2981 mots) Publié le: 26 février 2010
Autrefois dans la Grèce antique, le théâtre était un art destiné à être regardé par un public. Le théâtre, notamment en France, est reconnu aujourd’hui aussi bien comme un domaine littéraire qu’un art du spectacle, et les valeurs littéraires des pièces de théâtre ne cessent de s’intensifier dans les yeux des amateurs. Nous possédons deux voies majeures pour aborder une pièce de théâtre, soit entant que spectateur, soit en tant que lecteur. La représentation consiste à présenter une pièce de théâtre une nouvelle fois, avec entre autre, des transformations éventuelles entre plusieurs représentations, ce qui la rend unique. En introduisant la pièce aux yeux des spectateurs, elle la rend vivante et actuelle. Chaque représentation est alors une recréation de la pièce par le metteur enscène, créant un lien entre les spectateurs et les acteurs qui regardent sur scène. Mais Gilles Aillaud, scénographe de Bérénice à la Comédie Française pense plutôt qu’il existe des « pièces qui ne sont pas à représenter mais à lire », telle que Bérénice de Racine. La lecture d’une pièce de théâtre peut aider les lecteurs à percevoir au mieux l’aspect poétique d’une pièce en vers comme Bérénice. Lelecteur est appelé à se plonger dans les lignes d’écriture, en essayant de comprendre le message qu’on a voulu lui transmettre derrière des figures de styles, des expressions. Il prend du temps pour aller et venir entre les parties de l’œuvre et n’hésite pas à reprendre la lecture en entier. La lecture permet ainsi de savourer seul la beauté de la langue utilisée. Mais est-ce que la beauté d’uneœuvre théâtrale est valorisée avant tout par la lecture et moins par la mise en scène ?
En essayant de répondre à cette question, nous allons voir dans un premier temps les pistes fécondes que la lecture peut offrir à un lecteur attentif dans sa découverte de l’œuvre. Nous soulignerons ensuite qu’en en effet la représentation d’une pièce semble difficilement négligeable dans la mesure où elleapporte au spectateur d’autres aspects admirables d’une œuvre qui ne peuvent pas être perçus dans une lecture. Finalement, nous tenterons de faire de la lecture et de la représentation, deux éléments complémentaires pour aboutir à la meilleure approche possible du texte théâtral.

Lire semble être une excellente approche d’un texte théâtral. La question du temps consacré à la lecture n’est pas unecontrainte, ce qui autorise une libre circulation dans l’œuvre. Cet élément est capital pour une meilleure compréhension de l’œuvre afin de se rendre compte de toutes ses valeurs. Enfin, la lecture individuelle provoque souvent chez le lecteur des sensations personnelles, qui peuvent faire naître le plaisir de posséder quelque chose à soi.
Dans la lecture, le lecteur est libre dans le choix de laquantité de temps consacrée à la lecture. Il a la possibilité de prendre du temps pour découvrir un langage théâtral, qui n’est pas forcément familier. Cette distance proviendrait du vocabulaire de l’époque, car par exemple, l’usage des mots au XVIIème siècle n’est pas le même qu’actuellement. Les mots comme « feux », « ennui », « déplaisirs » n’ont plus aujourd’hui une signification aussiintense que dans Andromaque de Racine ou Horace de Corneille. Il en va de même pour le registre, le contexte historique et religieux ou encore le style comme l’écriture en vers dans les pièces de théâtre classiques. Si le lecteur arrive à se donner du temps pour se familiariser peu à peu avec le langage d’une pièce, la distance temporelle entre l’époque de l’auteur et celle du lecteur peut très bien seraccourcir, voire disparaître. Et puisque le temps n’est plus une contrainte comme dans une représentation où il est limité, le lecteur a droit à une libre circulation dans l’œuvre. Il est donc invité à revenir sur des passages nécessaires quand il le désire, voire à reprendre la lecture de l’œuvre intégrale plusieurs fois. De telles reprises sont impossibles au théâtre même si on revoit une...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Le théâtre est-il fait pour être lu ou representé ?
  • Le théâtre est-il fait pour être lu ou représenté ?
  • Une piece de theatre est telle fait pour etre lu ou vu
  • Monsieur y a écrit : " une pièce de théâtre n'est pas faite pour être lu mais pour être joué et représenté devant un...
  • Monsieur y a écrit : " une pièce de théâtre n'est pas faite pour être lu mais pour être joué et représenté devant un...
  • INTRO : Le théâtre est moins fait pour être lu que pour être représenté
  • Votre professeur de français vous a proposé de lire un pièce de théâtre; au nom de vos camarades, vous vous exprimez pour...
  • Dissertation ; le théâtre est il fait pour être joué ou pour être lu ?

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !