Iliade et don quichotte

4469 mots 18 pages
NOTE DE SYNTHESE LITTERATURE COMPAREE

Introduction générale L’Iliade

• Définition de l’épopée
Epos : la parole au sens grec
Poiein : faire
Epopée : « composition de parole ». Aristote, La Poétique, distingue deux textes : - ceux joués = théâtre = mimésis - discours récits = épopée = récit/héroïsme
Le héros est la condition stricte (sang, divin, qualité particulière physique ou morale…).
Ex : Ulysse devient un modèle
L’épopée se déroule dans un temps qui n’a plus rien à voir avec le présent, renvoie à un âge d’or, les grecs vivent dans des cités construites par des héros.
Ouvrages épiques : - Hymnes homériques - Iliade – Odyssée - Appolonios de Rhodes
Virgile s’en inspire dans L’Enéide, veut justifier la Pax Romana en légitimant le pouvoir d’Auguste.
Gilgamesh tue des monstres à la manière d’Héraclès, tue le taureau comme Thésée, ressemble au héros de L’Iliade.

Moyen-âge : les moines perpétuent la tradition antique. 3 sources d’inspiration : - Rome (Enée…) - Matière de France (Guerre de Charlemagne, ses barons…) - Matière de Bretagne (Cour du roi Arthur, Table Ronde…)

Geoffroy de Monmouth, Histoire des rois de Bretagne, plus célèbre auteur/ historiographe.
De Wace, Roman de Brut, traduction de l’histoire des rois de Bretagne écrite en latin, accessible qu’à une élite. Histoire faite pour les Plantagenêt, pour Aliénor d’Aquitaine. Beaucoup vont broder autour de ce roman, notamment Chrétien de Troyes.

Dans le roman arthurien : amour et magie. ⇨ on commence à mettre la littérature en roman car le public aime les histoires d’amour.
Histoire : surnaturelle (Roman de Brut) amour (Roman de la rose) humour (Roman de Renard).

Le roman commence à devenir un genre lorsqu’il trace des histoires contemporaines, pas de monde magique, histoire réelle de village. Littérature pour le grand public alors que l’épopée devient une littérature de lettré en vers dans une langue sophistiquée.
1ère œuvre

en relation

  • francais
    857 mots | 4 pages
  • Histoire du roman
    382 mots | 2 pages
  • Pasquet sur le roman
    10356 mots | 42 pages
  • Corpus type bac, roman vision de l'homme
    1791 mots | 8 pages
  • Jacques le fataliste
    1938 mots | 8 pages
  • Les 52 romans incontrounables
    3600 mots | 15 pages
  • Les réécritures
    5971 mots | 24 pages
  • Dossierthema Mots34
    5606 mots | 23 pages
  • Commentaire composé : les deux coqs
    2848 mots | 12 pages
  • les deux coqs commentaires littéraires
    3426 mots | 14 pages