Institution de la formation

Pages: 31 (7660 mots) Publié le: 17 mars 2013
INTRODUCTION

Le choix de traiter ce sujet s'est fait en relation avec mon vécu personnel, puisque mes parents sont analphabètes et de mon parcours professionnel, je suis formatrice de la formation professionnelle d'adultes depuis 1992.

J'ai travaillé auprès des publics en difficultés , des jeunes 16 – 25 ans et des adultes de plus de 26 ans. Généralement ils étaient inscrit à la MissionLocale ou au Pôle Emploi et rencontraient des problèmes liés à leur insertion dans le milieu professionnel.

La lecture et l'écriture qu'ils ne maitrisaient pas, étaient un frein à leurs intégrations dans un emploi.
Actuellement, avec la crise économique, les offres d'emplois sont rares et se font au détriment des personnes sans qualification et particulièrement pour ceux qui connaissent desproblèmes d'illettrisme.
En effet, la conjoncture est particulièrement difficile pour les demandeurs d'emplois en difficultés de lecture et d'écriture.
De ce fait, partant de ce constat, les formations de lutte contre l'illettrisme permettent-elles à des demandeurs d'emploi de retrouver du travail ?

I - HISTORIQUE DE LA NOTION D'ILLETTRISME

C'est en 1958 que l'UNESCO[1] évoque la notiond'analphabétisme pour traduire l'incapacité de lire et d'écrire en comprenant un texte simple.
Le néologisme "illettrisme" est décrit pour la première fois dans le Défi du Quart Monde, lors d'un rapport moral de l'année 1979 du mouvement ATD quart Monde.

A titre anecdotique, ATD Quart Monde déclarait en 1977 que dans 10 ans il n'y aurait plus un seul illettré en France. Une prédiction quirévèle à la fois une grande détermination des militants et une sous-estimation de l'ampleur du problème dont l'éradication représente aujourd'hui un défi majeur de notre socièté et qu'aucune échéance n'est fixée.

L'illettrisme se définit par une maîtrise insuffisante des savoirs de base, c'est à dire: savoirs fondamentaux, lire, écrire, compter, combiner, comparer, anticiper, classer, sérier, serepérer dans le temps, dans l'espace etc.....

En 1981, Gabriel OHEIX, conseiller d'Etat demande une étude "60 propositions contre la précarité et la pauvreté", le phénomène commence a être reconnu. De zéro en 1980 les chiffres augmentent en flêche.

En 1984, un rapport de ESPERANDIEU, LION ET BENICHON intitulé "Des illéttrés en France" met en évidence l'etendue de cette problématique. C'estun problème d'ordre général qui touche toutes les catégories de population.
Une série de mesure est alors prise par le gouvernement dont la création du GPLI[2] (Groupement Permanent de Lutte contre L'illettrisme).

Distinction entre illettrisme et analphabétisme

Est désignée comme illettrée une personne qui a bénéficié d'apprentissages mais qui a perdu ou a mal acquis la maîtrise de lalecture, de l'écriture et du calcul. Souvent, il existe un amalgame entre l'illettrisme et l'analphabétisme. L'analphabète, contrairement à l'illettré, n'a jamais reçu d'apprentissages. Dans le monde, le taux d'analphabétisme demeure extrêmement élevé. En 2008, selon l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), le monde comptait 774 millions d'analphètes soit1/5 de la population adulte mondiale. Les pays pauvres, comme le Bangladesh ou le Nigéria, restent les plus touchés.

Mais qu'en est-il de l'illettrisme ?

En France, l'illettrisme touche davantage les hommes (59%) que les femmes (41%). Ce taux augmente avec l'âge. Cependant, penser que les illettrés sont mal insérés dans la société serait commettre une erreur. La preuve, plus de la moitiéd'entre eux font partie des actifs. Les autres sont le plus souvent à la recherche d'un emploi ou bénéficiaire des minima sociaux (article sur l'illettrisme)[3].

Selon Michel Latchoumanin (Professeur en Sciences de l'Education et Directeurdu Centre Interdisciplinaire de Recherche sur la Construction Identitaire à l'Université de la Réunion), on doit aujourd'hui ne plus parler de lutte contre...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Uf de 1er cycle processus de formation et d'apprentissage : pratiques pédagogiques et institutions scolaires
  • Institution
  • Institutions
  • Institutions
  • Institution
  • Les institutions
  • Les institutions
  • Formation

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !