Interprétation

Pages: 10 (2283 mots) Publié le: 6 avril 2011
Les titres en couleurs servent à guider la lecture et ne doivent en aucun cas figurer sur la copie.

Introduction
Le sens commun affirme volontiers qu’une interprétation est nécessairement subjective, c’est-à-dire propre à celui qui l’émet, sans qu’il puisse prétendre l’imposer aux autres. Notre réaction face aux œuvres d’art en est un exemple frappant. Chacun donne son avis sur le sens de cequ’il voit et tout
©HATIER

le monde admet que ce jugement n’a pas de valeur objective. L’interprétation apparaît ainsi comme une forme de pensée plutôt mineure. Si elle relève du libre arbitre de chacun, cette liberté devrait reconnaître qu’elle ne peut prétendre à aucune vérité. Est-il juste d’en parler ainsi ? Interpréter n’est-il qu’une affaire de goûts et de couleurs où il suffit dedonner son opinion ? C’est peut-être oublier que tous les choix ne sont pas équivalents. Comme dans d’autres domaines, il est possible de faire un mauvais usage de sa liberté. Il est donc légitime de se demander si l’interprétation est une affaire de choix, cette dernière expression devant, elle aussi, être explicitée.

1. Interprétation et démonstration
A. La démonstration Cherchons d’abord àcerner la spécificité de l’acte interprétatif. Si la notion renvoie d’abord à l’idée d’explication, celle-ci manque encore de précision. En effet, « expliquer » signifie étymologiquement « développer ». Cette opération fait voir comment des effets ou des propriétés dépendent nécessairement de certaines causes. Or ceci convient avant tout à la démonstration. Les géomètres raisonnent à l’aide de figurespour établir que la somme des angles d’un triangle est toujours égale à celle de deux angles droits, quel que soit le triangle considéré. Selon Leibniz, la démonstration est un enchaînement de propositions qui se déploie par déductions à partir d’hypothèses tenues pour assurées. Ce mouvement a pour but d’aboutir à une et une seule conclusion dont la vérité ou la fausseté peuvent être prouvées parle fait que son contraire implique contradiction. Une démonstration n’est donc valide que si elle arrive à poser l’impossibilité logique d’admettre une conclusion différente de celle qu’elle obtient. Ce point est fondamental car il sous-entend que la démonstration est régie par le principe d’identité ou de contradiction. Aristote en a fait la clef de voûte de tout discours sensé. En effet, on nepeut déroger à la proposition « A est A » sans se condamner à ne rien dire. Or celui qui se contredit ne respecte pas cette règle absolue. Il affirme en même temps et à propos d’un même sujet, deux propriétés qui s’excluent. B. La pluralité des sens La rigueur déductive et l’absence de contradiction sont les caractéristiques de la démonstration. Soulignons aussi l’importance des critères d’unicitéet d’univocité. La conclusion doit être unique et sans ambiguïtés. Ces raisons permettent de saisir l’écart avec la notion d’interprétation. Aristote estime que la démonstration ne concerne qu’un type de discours : les propositions déclaratives. Ce sont des énoncés susceptibles d’être jugés vrais ou faux car ils affirment ou nient une des propriétés d’une chose. Or nous sentons, sans même encorepouvoir l’expliquer, que certaines réalités ne sont pas de cet ordre. L’expérience montre qu’un texte littéraire, une partition de
©HATIER

musique, une pièce de théâtre ne sont pas susceptibles de recevoir un seul sens et que celui qui est donné n’exclut pas les autres. Une traduction littéraire est du même genre et on comprend aussi que le rêve fasse partie de cet ensemble. Ne le traite-t-onpas comme une langue à déchiffrer ? Bref, il semble bien que nous soyons obligés de reconnaître la pluralité et la diversité des sens quand la démonstration ne tolère que l’unité et l’identité. La logique de l’interprétation n’est donc pas gouvernée par le principe de contradiction. [Transition] Puisque l’interprétation concerne des sujets rebelles aux procédés démonstratifs, nous comprenons que...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • interpretation
  • Le luddisme et ses intérpretations
  • Interprétation des contes
  • Interpretation des radiogrammes
  • Interpretation- LaMeute
  • Le k
  • Interpretation en phiosophie
  • Interpretation it

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !