Introduction à la génétique

Pages: 43 (10518 mots) Publié le: 29 octobre 2014
INTRODUCTION GENERALE ET HISTORIQUE DE LA BIOLOGIE MOLECULAIRE
La biologie moléculaire c’est la génétique. Car le terme de biologie moléculaire a été utilisé en 1953 avec la double hélice d’ADN par Watson et Crick. La génétique moléculaire a démarré avant la découverte de l’ADN grâce aux biologistes. Un certain nombre d’outils a permit de démarrer le génie génétique. On peut cloner des gènesou des portions afin de les modifier dans leur structure. Dans les années 2000 a aboutissent le projet génome humain aboutissant au génome humain. Elle aboutit a l’élucidation de variant génétique. Il y a 3 milliards de nucléotides dans le génome humain. D’autres variant sont des prédispositions pour les maladies (diabète, obésité androgyne).
CHAPITRE 1 :
DIVERSITE, STRUCTURE ET METABOLISME DESACIDES NUCLEIQUES
L’ADN est une macromolécule. Il y a 2 grandes variétés c’est l’ADN et l’ARN (A : acide ; N : noyau).
Les acides nucléiques possèdent des acides phosphoriques c’est donc un acide. L’acide phosphorique chacun des hydroxyles possèdent une fonction acide avec une forte dissociation. Chacun de ses substituants possèdent un caractère acide. Les groupements phosphates possèdent unecharge négative.
Diversité fonctionnelle
L’ADN dans la plupart des cellules évolué n’est pas le support des gènes dans toutes les espèces (virus : ARN). Dans la plupart des procaryotes le support génétique était de l’ARN.
Ce sont des microbiologiques anglais Griffith en 1929. Il inocule des streptocoques avec des bactéries de type S (SMOOTH) sauvage entrainant la mort de l’animal. Mais il y aune bactérie mutante formant des colonies rugueuse / mutante R (ROUGH) elle n’est pas mortelle.
Quand on porte les bactéries a plus de 95°C les bactéries ne survivent pas. Il a ensuite mis les bactéries R et S puis il injecte le mélange qui tuera l’animal. Il en déduit qu’il y a un principe transformant rendant les bactéries R virulentes.
En 1944 Avery et Mc Loed a utilisé des DNases il n’yavait plus de bactérie. Autour d’une couche phospholipidique formant une coque par le gène S qui la rend résistante. Les bactéries S possèdent cette coque.
En 1953 on découvre la structure de la double hélice. La plupart des informations permettant d’élucider le messager génétique vers les protéines (utilisation du message).
Le dogme de fonctionnement des gènes chez l’Homme l’ADN est capablede se répliquer pour être repartie dans 2 cellules filles. C’est la réplication
Une partie du message génétique de l’ADN signifie quelque chose qui porte une information : gène. Une partie de ce message va former une copie du gène que l’on appelle l’ARNm. Cet ARNm va sortir du noyau et migrer dans le cytoplasme. Cette étape de recopiage de l’information génétique en ARNm s’appelle latranscription.
Puis entre les années 60-70 a été découvert tout le mécanisme de traduction, c’est à dire comment l’ARNm va être le support de l’information pour donner la variété d’un très grand nombre de molécules que sont les protéines. Le message génétique porté par l’ARNm va être traduit en protéine c’est la traduction.
La structure de l’ADN
Les acides nucléiques sont des polymères car ils sontconstitués de l’assemblage de monomères. Ces monomères sont des nucléotides. Ce sont des maillons a 3 pièces (sucre + base + acide phosphorique)
Le sucre
Le ribose dans la molécule d’ARN et dans l’ADN c’est un désoxyribose (soustraction d’un atome d’oxygène).
Le ribose est un sucre à 5 carbones. Dans le désoxyribose il y a une perte d’oxygène sur le carbone 2. L’ADN est plus stable du point de vuechimique.
Le phosphate
Au niveau du carbone 1 il y a une liaison Osidique entre le carbone 1 du désoxyribose et un des atomes d’azote de la base. L’association de la base et du sucre c’est un nucléoside. On substitue la dernière fonction alcool sur le carbone 5 par l’acide phosphorique. On obtient alors un nucléotide. L’une des fonctions acides de l’acide phosphorique va interagir avec le...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Introduction à la génétique
  • Introduction génétique non mendelienne
  • De l'évolution à la génétique
  • Le brassage génétique et sa contribution à la diversité génétique
  • Le brassage génétique et sa contribution à la diversité génétique
  • Le brassage génétique et sa contribution à la diversité génétique
  • De la revolution verte à la revolution genetique
  • Progrès médicaux grâce à la génétique

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !