Ionesco

1047 mots 5 pages
LE THEATRE DE IONESCO
SYNTHESE

INTRODUCTION : Quand on lit une pièce de Ionesco, on est surpris par la nouveauté de son théâtre : il est provocateur et rompt avec la tradition. Mais, la critique a bientôt parlé d’un nouveau réalisme pour juger ce théâtre. Ionesco lui-même écrit : « Mes pièces je crois qu’elles sont réalistes sans réalisme ». Ce n’est plus le réalisme de la référence, mais celui d’une présence des formes. Il s’agit de faire de la science le lieu d’un nouveau réel. Ionesco, dans Notes et Contre Notes affirme que la dramaturgie serait une transposition théâtrale de l’art abstrait grâce à l’instauration de figures scéniques, de jeux verbaux, et par la cristallisation des symboles. L’écriture dramatique de Ionesco joue de la rupture et de la surprise. Elle instaure des formes, qui sont articulées à des mythes fondamentaux : par exemple, le viol dans La Leçon ; et la métamorphose dans Rhinocéros.

I. IONESCO ET L’AVANT-GARDE La notion d’avant-garde a été analysé notamment par Roland Barthes. Pour lui, l’écriture moderne naît vers les années 1850. C’est une écriture de caractère endoscopique, c’est-à-dire qui intègre dans la création littéraire une interrogation sur le statut de la littérature. La littérature n’est donc plus naïve, elle porte en elle-même une réflexion sur ce qu’elle dit. Elle est spéculaire et critique. L’avant-garde se définit par sa force de rupture et d’innovation. Ionesco se rallie à l’avant-garde, notamment à l’esprit iconoclaste et contestataire des surréalistes. Cette contestation se manifeste par une mise en doute des pouvoirs de la raison (qui ne conduit qu’à la guerre). Une grande valeur est attachée à l’onirisme et aux catégories esthétiques du merveilleux et du fantastique. L’esthétique est marquée par son goût pour l’ouverture, tant au plan de la structure que de la signification. La dramaturgie de Ionesco oscille entre la négation et l’interrogation. Elle s’interdit toute affirmation.

II. L’UNIVERS

en relation

  • Ionesco
    9152 mots | 37 pages
  • Ionesco
    844 mots | 4 pages
  • Ionesco
    813 mots | 4 pages
  • Ionesco
    286 mots | 2 pages
  • Ionesco
    327 mots | 2 pages
  • Ionesco
    401 mots | 2 pages
  • Ionesco
    650 mots | 3 pages
  • Ionesco
    4125 mots | 17 pages
  • Ionesco
    469 mots | 2 pages
  • Ionesco
    681 mots | 3 pages