Jérusalem

339 mots 2 pages
Yerushalayim « «ville de paix » en hébreu, Al Qoods, « la sainte» en arabe, la vielle ville de Jérusalem est construite en pierre de calcaire et son histoire et son patrimoine remontent aux 9 ème siècles avant Jésus Christ. Comment le patrimoine devient-il prétexte à l’affrontement politique ? Dans un premier temps nous étudierons que le patrimoine est symbole d’une identité puis nous analyserons le patrimoine, source de tensions et les usages que le peuple israélien en fait.

Jérusalem est une ville à identité religieuse avec un patrimoine culturel exceptionnelle. Une ville trois fois saintes où les quartiers musulmans, chrétiens et juifs cohabitent au sein de la vielle ville. Tout d’abord, Jérusalem est considérée par les hébreux comme sa capitale depuis le premier millénaire avant notre ère. C’est pourquoi des vestiges de Temple de Salomon résident encore ainsi que le célèbre mur des lamentations qui sépare le quartier juif du quartier musulman. De plus, berceau du christianisme au 1er siècle, la vielle ville abrite plusieurs monuments sacrés tels que l’Eglise St Sépulcre où repose le tombeau de Jésus et le Golgotha, lieu où fut crucifié Jésus puis ressuscité. Egalement considéré ville saintes par l’islam depuis la fin du 7ème siècle, le quartier musulman offre la splendide esplanade des Mosquées avec en son centre le dôme du rocher et la Mosquée Al-Aqsa ainsi que la Mosquée d’Omar.
Cependant depuis la déclaration de l’onu en 1947 qui prévoyait que Jérusalem soit une ville international, les conflits se sont multipliaient. La principale tension dans la vieille ville de Jérusalem est celle autour du mont du Temple (appellation juive) ou l’esplanade des Mosquées (appellation musulmanes). Les juifs dénonceraient que l’esplanade des mosquées serait construite sur les ruines du temple de Salomon. La fondation « Elad » se sert de l’archéologie dite biblique dans la ville arabe pour légitimer la présence israélienne dans les territoires occupés par les musulmans et

en relation

  • Jerusalem
    2049 mots | 9 pages
  • Jérusalem
    934 mots | 4 pages
  • Jerusalem
    6447 mots | 26 pages
  • Jerusalem
    2103 mots | 9 pages
  • Jérusalème
    820 mots | 4 pages
  • Jérusalem
    763 mots | 4 pages
  • Jerusalem
    2331 mots | 10 pages
  • Jérusalem
    309 mots | 2 pages
  • Jerusalem
    952 mots | 4 pages
  • Le patriarche de jérusalem
    816 mots | 4 pages