Jacque

Pages: 98 (24420 mots) Publié le: 11 janvier 2012
Problèmes du langage dans les organisations Jacques GIRIN*
Publié dans Chanlat et al. : L’individu dans l’organisation : les dimensions oubliées, Presses universitaires de Laval (Québec), collection “Sciences administratives”, et éditions ESKA (Paris), 1990 pp. 37-77.

1 Le langage dans les organisations La gestion des organisations, et leur fonctionnement quotidien et routinier, reposent deplus en plus sur un maniement systématique (bien que purement empirique) du langage. MINTZBERG (1973) a montré que les dirigeants passent le plus clair de leur temps à parler, et l’on peut leur faire crédit du fait que cela doit avoir un rapport avec les buts poursuivis dans leur activité professionnelle. L’usage croissant du “management participatif” (cercles de qualité, groupes de progrès,projets d’entreprise, etc.) implique progressivement tous les niveaux hiérarchiques dans cette activité de parole. En France, une loi de 1982, confirmée en 1986, a reconnu un “droit d’expression” pour les salariés, qui se traduit par la réunion de “groupes d’expression”, la production de comptes rendus, de questions à la hiérarchie, de “voeux et avis” portant sur les conditions de travail,l’organisation de la production, etc. La célébration en vogue de la “culture d’entreprise” ne se conçoit pas sans un “dire” permanent, entretenant et réactivant cette culture. Enfin, l’évolution des productions fait une place croissante à des biens immatériels tels que l’information ou les productions culturelles, tandis que, avec l’automatisation, l’informatisation, la robotisation, etc., des moyens deproduction, une part de plus en plus importante de l’activité accomplie par les hommes dans les entreprises consiste en manipulation de signes et de symboles, bien souvent langagiers. Les usages du langage dans les organisations comprennent également tout un domaine qui n’a pas attendu les récentes révolutions techniques et managériales pour se développer. Ce domaine est celui de l’écrit. Il suffit desonger, par exemple, à la masse considérable de documents que produit chaque jour n’importe quelle grande organisation, pour se rendre compte qu’il y a là un ordre de phénomène auquel il est difficile de rester indifférent : réglementations, circulaires, comptes rendus, rapports, fiches de fonction, bons de travail, notices techniques, journaux d’entreprise, courrier, etc., constituent

* Centre derecherche en gestion de l’École polytechnique, 1, rue Descartes, 75005 Paris. e-mail : girin@poly.polytechnique.fr

2 une production (ou un moyen de production) visible, concrète, matérielle, on serait tenté de dire “pesante”, en songeant, par exemple, aux efforts physiques fournis par les secrétaires et par les archivistes pour en maîtriser les flux et les stocks. Ce n’est pas pour rien - etce n’est certainement pas une observation que l’on doit prendre comme une remarque de détail - que WEBER (1922) considérait l’importance accordée à l’écrit comme un des traits fondamentaux de l’organisation bureaucratique. Ce constat du caractère partout présent, et massivement présent, du langage dans le fonctionnement organisationnel est tellement évident que l’on aurait scrupule à y insister,si l’on ne devait, par contraste, relever que les chercheurs ne semblent pas, jusqu’à une date récente, y avoir porté une grande attention. Peu de domaines, en effet, ont été aussi peu explorés que celui-ci. La littérature qui y est directement consacrée tiendrait tout entière dans quelques modestes classeurs. Il est significatif que, dans le récent et volumineux Handbook of OrganizationalCommunication (JABLIN et alii, ed., 1987), ce thème n’occupe aucune place notable. Anne DONNELLON (1986), auteur d’un des rares textes publiés sur le sujet, ne parvient à citer dans sa revue de la littérature qu’une petite dizaine de recherches, incluant pourtant des travaux qui ne font qu’évoquer indirectement cette question, tel MINTZBERG (1973), ainsi que plusieurs “papiers de travail” et autres...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Jacques
  • Jacques
  • Jacque
  • JACque
  • Jacques
  • Jacques
  • Jacques
  • Jacque

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !