Je suis un eleve

Pages: 5 (1141 mots) Publié le: 26 mai 2013
Thiothio BAYE  Un virtuose de l’animation radiophonique L’animateur Abdourahmane Joseph DIOP dit Thiothio BAYE qui présentait avec intuition et sensibilité sur Radio Nostalgie l’émission Tropicana suivi de La Note Bleue tous les vendredis soir de 21h à 1h du matin, a tiré sarévérence le 9 Avril dernier à MBacké. Par sa vitalité débordante, il avait conféré à ce rendez vous hebdomadaire une allure, un ton distinctif et en avait fait un lieu de convivialité et de connivence où des afficionados communient ensemble dans la reviviscence des splendeursanciennes. Le Professeur Mamadou BA de la Faculté des Lettres de l’UCAD lui rend ici un hommage appuyé.
***Le destin met en circulation certains êtres dont la vocation est d’embellir l’existence de leurs semblables. Thiothio BAYE est de ceux là. Totalement investi dans une aventure conduite avec intelligence et passion, il a suélever l’animation radiophonique au rang d’un art à part entière.
Une pratique virtuose de l’animation qui lui a permis d’agréger au fil des émissions, un public de fidèles, avec qui, il a instauré un rapport vivant, intense, et à qui il a offert des instants délicieux de plaisir partagé, du divertissement à l’état pur.
Ce must du vendredi soir sur Radio Nostalgie, émission menée de main demaître par un artiste de l’animation et portée par une voix inimitable, timbrée, reconnaissable entre toutes, voix vibrante, chaleureuse, forte et fortement articulée qui ne propulse l’auditeur dans le passé pour mieux appréhender l’avenir.
Images et souvenirs sont ici convoqués pour prendre la mesure du temps, de ces moments dont l’enchantement dure encore « charme profond, magique, que procure dansle présent le passé restauré » Baudelaire. Une immersion dans le paysage musical du passé qui ravive les perceptions antérieures et plonge chacun dans un dédale de souvenirs. Une incursion dans le passé certes, mais pour mieux s’en approprier les trésors dans le présent. Telles étaient les lignes de force de cette émission, vite devenue culte qui, par cette infusion continue de souvenirs, derêves, d’extases noués et donnés avec exigence et beauté, savait conjuguer ensemble tous les temps de cette énigmatique horlogerie humaine, afin d’éterniser les choses mémorables.
Lui qui savait plus que quiconque l’art d’évoquer les minutes heureuses, savait que demain s’est écrit hier, et que sa tâche la plus éminente était de cultiver en divertissant.
C’est grâce à une incomparable puissanced’évocation qu‘ il décrivait, avec une précision de géographe, les rues, les monuments, les parcs, les archives intimes, tout entier tendu qu’il était par l’exigence de restituer la saveur étrange et délicieuse d’une époque d’avant la défaite du style, d’une époque où le style était au pouvoir. Tout en lui se ramène à la résurrection des magnificences de ce passé là. Par l’ampleur de sesconnaissances, son enthousiasme, sa passion intacte d’admirer, Il prend possession de nos mémoires, non pas pour aligner des dates et des événements, mais afin de nourrir l’émotion et l’intelligence. Une assignation des valeurs. C’est ainsi qu’au-delà des « tubes » indémodables, l’auditeur était happé, captivé et entrainé dans un périple géographique et initiatique, sentimental et mémoriel, où se...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Élève
  • Eleve
  • élève
  • eleve
  • Eleve
  • Éléve
  • élève
  • élève

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !