Jean-jacques rousseau

15215 mots 61 pages
Jean-Jacques Rousseau
Philosophe occidental
Époque moderne Des lumières

Pastel de Maurice Quentin de La Tour, Jean-Jacques Rousseau, en 1753, (alors âgé de 41 ans)
Naissance 28 juin 1712 République de Genève,
Ancienne Confédération suisse
Décès 2 juillet 1778 (à 66 ans)
Ermenonville,
Royaume de France
École/tradition Contractualisme, précurseur du romantisme
Principaux intérêts Politique, éducation, éthique, religion, musique, botanique
Idées remarquables État de nature, contrat social, perfectibilité
Influencé par Plutarque, Machiavel, Hobbes, Descartes, Locke, Malebranche
A influencé Kant, Maistre, Robespierre, Wollstonecraft, Schiller, Fichte, Hegel, George Sand, Lévi-Strauss, Rawls, Émile Durkheim
Adjectifs dérivés rousseauiste modifier Jean-Jacques Rousseau, né le 28 juin 1712 à Genève et mort le 2 juillet 1778 à Ermenonville, est un écrivain, philosophe et musicien de langue française.
Il est l'un des plus illustres philosophes du siècle des Lumières et l'une des influences intellectuelles connues de la Révolution française. Tous se réclament de lui. Les révolutionnaires, d'un extrême à l'autre, prétendent « ne marcher que le Contrat social à la main ». Mais paradoxalement, des théoriciens de la contre-révolution (Joseph de Maistre, Louis-Gabriel de Bonald) se réclament eux aussi de Rousseau. Il était considéré par Arthur Schopenhauer comme le « plus grand des moralistes modernes ». Schopenhauer disait : « Ma théorie a pour elle l'autorité du plus grand des moralistes modernes : car tel est assurément le rang qui revient à J.-J. Rousseau, à celui qui a connu si à fond le cœur humain, à celui qui puisa sa sagesse, non dans des livres, mais dans la vie ; qui produisit sa doctrine non pour la Chaire, mais pour l'humanité ; à cet ennemi des préjugés, à ce nourrisson de la nature, qui tient de sa mère le don de moraliser sans ennuyer, parce qu'il possède la vérité, et qu'il émeut les cœurs1 ». Ses travaux ont influencé grandement l'esprit

en relation

  • Jean jacques rousseau
    784 mots | 4 pages
  • Jean Jacques Rousseau
    261 mots | 2 pages
  • Jean jacques rousseau
    1043 mots | 5 pages
  • Jean-jacques rousseau
    3141 mots | 13 pages
  • Jean-jacques rousseau
    389 mots | 2 pages
  • Jean jacques rousseau
    547 mots | 3 pages
  • Jean jacques rousseau
    2413 mots | 10 pages
  • jean jacques rousseau
    1022 mots | 5 pages
  • Jean jacques rousseau
    1187 mots | 5 pages
  • Jean jacques rousseau
    308 mots | 2 pages