Jean paul sartre

1412 mots 6 pages
Sartre, Jean-Paul (1905-1980) Philosophe, dramaturge, romancier et journaliste politique français qui fut une personnalité majeure de la vie intellectuelle française de la seconde moitié du XXe siècle et la figure de proue de l'existentialisme. Jean-Paul Sartre naquit à Paris le 21 juin 1905. Il intégra l'École normale supérieure en 1924, passa l'agrégation de philosophie en 1929. Il eut pour condisciples Paul Nizan, Raymond Aron, Georges Canguilhem, Maurice Merleau-Ponty. C'est à cette époque qu'il fit la rencontre de Simone de Beauvoir. Il fut nommé professeur au lycée du Havre en 1929, puis séjourna à Berlin de 1933 à 1934, où il découvrit la pensée d'Edmund Husserl, qui aura une grande importance pour l'élaboration de sa propre pensée. Sartre connut la célébrité en publiant un roman, la Nausée (1938) et des nouvelles, le Mur (1939) et l'Enfance d'un chef. La Nausée est un roman philosophique où est présentée l'expérience de la contingence, c'est-à-dire le fait pour l'homme d'être, sans justification, au même titre que les objets du monde. Cette expérience est vécue comme une nausée que subit Antoine Roquentin, le personnage principal. Sartre fut mobilisé en 1939, fait prisonnier en 1940 et libéré en 1941. Il participa à la Résistance en fondant le réseau Socialisme et Liberté qui n'eut qu'une existence brève, et en étant membre du Comité national des Écrivains. La publication de l'Être et le Néant en 1943 et la représentation de deux de ses pièces, les Mouches en 1943 et Huis Clos en 1944, firent de lui un des grands représentants de la philosophie de la liberté et des idées de la Résistance. Le philosophe français Vladimir Jankélévitch a cependant affirmé que, selon lui, l'insistance de Sartre sur l'idée de liberté venait en partie compenser son absence d'engagement politique véritable auprès de la Résistance durant l'occupation allemande en France. À la fin de la guerre, Sartre abandonna l'enseignement et fonda les Temps Modernes en 1945

en relation

  • Jean paul sartre
    10481 mots | 42 pages
  • Jean-paul sartre
    774 mots | 4 pages
  • Jean-paul sartre
    279 mots | 2 pages
  • Jean paul sartre
    324 mots | 2 pages
  • Jean paul de sartre
    8200 mots | 33 pages
  • Jean-paul sartre
    445 mots | 2 pages
  • jean paul sartre
    6764 mots | 28 pages
  • Jean-paul sartre
    477 mots | 2 pages
  • Jean-paul sartre
    436 mots | 2 pages
  • Jean Paul Sartre
    675 mots | 3 pages